24/09/2016

Procès B. Wesphael (meurtre ou suicide de V. Pirotton)

LE SOIR : Article et commentaires, cliquez sur ce lien  ICI

PROCES Wesphael (23.9.2016).

Commentaire:

Grâce au talent de Maître Mayence, BW n'aura pas tué VP, il l'aura simplement “suicidée”!.
VP aura eu le malheur de voir un BW jaloux, trompé s'imposer dans sa chambre et qui lui manque de respect, salit sa mémoire, l'accuse… de suicide en contradiction avec son comportement, ses projets, son message à son fils
Thèse du suicide ou mélange médocs-alcool, l'avocat Mayence, trop bon, laisse le choix aux jurés!.
Une suicidée se déshabille t'elle avant de se tuer, se pose t'elle un sachet sur le visage pour s'étouffer ou se donne t'elle des coups au foie tout ceci en silence car BW dort…?!.
Si cocktail médocs-alcool, qui lui a donné ces médocs, qui l'a saoulée, où sont les emballages, les bouteilles…?.
Tant d'évidences de meurtre d'un homme complexé, humilié qui, comme tant d'autres pense: Tu me quittes, je te tue.
Tant de “preuves” sont établies sauf que pour l'excellent et pugnace Maître Mayence, rien ne prouve, sans témoins, la culpabilité de BW.
Et donc, à l'inverse, rien ne prouve qu'un bouche à bouche qui imprime les dents sur ses lèvres ne soit un étouffement, qu'un cocktail aussi subit ne soit suspect de mise en scène pour accréditer un suicide … et tant d'autres incohérences que seule une exemplaire défense peut faire passer pour un doute raisonnable…qui profitera à BW!.