01/12/2010

SexyBabes: 10 New: Sandrine corman, Astrid Veillon...nues.










Sandrine Corman

Ce mois, 

- 1. Visionnez la vidéo sexy de CLARA MORGANE nue (colonne droite dans SEXYVIDEO).

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Catégories: SexyStars).


SEXYBABES: TOP MODELS

- Isabelle Funaro

- Victoria Silvstedt


SEXYBABES: ACTRICES

- Vanessa Demouy

- Michelle Pfeiffer

- Astrid Veillon

- Aure Atika


SEXYBABES: TV

- Sandrine Corman

- Melissa Theuriau



SEXYBABES: SPORTS

- Serena Williams

- Venus Williams




15/11/2010

Femmes: Le passé de l'homme!.









.
.
.
.
.
.
.
.

Au siècle passé, on soulignait les mérites de la conquête progressive des droits pour la femme (enfin) presqu'équivalents à ceux des hommes.
Depuis le passage au XXIè siècle et la "découverte de la mondialisation" qui met en lumière un délitement des valeurs de l'Occident globalement contesté dans sa suprématie économicopolitique, le mouvement connait un net ralentissement et même un recul dans l'équilibre fragile du respect des droits des femmes.

Place des femmes en temps de guerre.


Afrique du Sud:

On ne parle pas de Cape Town (la ville du Cap, l’une des trois capitales du pays) mais de Rape Town, littéralement « la ville du viol ». Il faut dire que le viol se porte bien dans la Nation Arc-en-ciel. Selon un récent sondage, trois-quarts des hommes ont commencé à violer lorsqu’ils étaient adolescents, pour moitié ils ont déjà violé plusieurs fois et un sur vingt l’a fait il y a moins d’un an. (Novopress).

RDC:

Les femmes subissent des viols en réunion, souvent devant leur famille et leur communauté. Il existe de nombreux cas où des parents masculins sont forcés sous la menace d'une arme à feu de violer leur propre fille, leur mère ou leur soeur", a-t-elle expliqué, à l'issue de onze jours d'investigations au Congo-Kinshasa. "Les femmes sont fréquemment blessées par balles ou par arme blanche dans leurs organes génitaux, après avoir été violées. Des femmes ayant survécu à des mois d'esclavage m'ont dit que leur tortionnaires les avaient forcées à manger des excréments ou la chair humaine de proches tués", a-t-elle ajouté. Elle cite pour exemple une conversation avec une fillette de dix ans hospitalisée dans l'établissement, et qui avait été enlevée avec ses parents: "elle a dû être opérée d'urgence parce que ses tortionnaires lui avaient planté une branche dans les organes génitaux." (AuFéminin)

Ils ont tranché les cœurs et autres organes de leurs victimes et forcé les familles (des victimes) à les manger(...). Une fillette a été exécutée, dépecée et ensuite mangée ». C’est ce qu’a affirmé mercredi un porte-parole des Nations-Unies, lorsqu’il a communiqué les résultats d'une enquête menée sur les atrocités dans le nord-est de la République démocratique du Congo. « Ces groupes armés sont composés d'éléments incontrôlables » issus du Mouvement de libération du Congo (soutenu par l'Ouganda) et de deux factions de moindre ampleur, a ajouté Patricia Tome.

Des enquêteurs ont été envoyés dans la région, près de la frontière ougandaise, à la suite de combats qui selon des ONG, ont provoqué la fuite de 155.000 personnes depuis la mi-octobre. Ils se sont poursuivis en dépit de l'accord de paix conclu en décembre pour mettre un terme à la guerre civile en RD du Congo, qui, depuis 1998, a fait, autour de deux millions de morts. « La mission d'enquête a recueilli des témoignages qui parlent de pillages, de viols systématiques ainsi que d'exécutions sommaires et d'enlèvements », a expliqué Mme Tome. « Cela a été présenté à la population comme une campagne de vaccination, incluant le pillage de toutes les maisons et le viol de toutes les femmes » a continué Tome. (Aujourd'hui).

Témoignages de victimes:

Que ce soit les FDLR ou les Maï-Maï, c'est toujours pareil. Ils kidnappent toutes les femmes du village à partir de 13 ans.
Arrivés dans la forêt, on nous regarde et celles qui pèsent moins de 50 kilos sont exécutées. D'autres ont moins de chance. Ils leur tranchent les seins et les mangent, persuadés alors de bénéficier de pouvoirs magiques. J'ai vu ces femmes agoniser et on ne pouvait rien faire pour elles. C'était horrible…
Nous vivions nues. On devait assouvir les besoins sexuels de tous les soldats. J'ai été violée parfois plus de dix fois dans une même journée. Ils cherchent de l'or dans nos vagins.
Mais je m'estime chanceuse, j'ai vu des femmes enceintes qu'ils ont enterrées vivantes pour que la terre soit fertile. » (Rue89)

CAMEROUN:

C'est une pratique devenue courante au Cameroun. Les mères des jeunes Africaines mutilent les seins de leurs filles avec des pierres brûlantes et du charbon ardent. Le but? Les protéger des hommes et plus particulièrement des violeurs. C'est ce qui en ressort d'un documentaire impressionnant.Cette pratique, aussi douloureuse que barbare, touche une fille sur quatre au Cameroun. Mais pour les mères de toutes ces victimes, qui jouent un rôle capital dans la plupart des cas, cette souffrance est devenue une obligation.Elles ont à peine 9 ans Selon un documentaire vidéo, les femmes espèrent protéger leurs filles.
En mutilant leurs seins, elles pensent les rendre moins attractives aux yeux des hommes. Et donc de les protéger également des violeurs et des pratiques sexuelles en tous genres. (7/7).


GUINEE

Témoignages:

Une femme de ménage de 26 ans ayant subi un viol collectif perpétré par trois membres de la Garde présidentielle dans le stade a raconté en sanglotant comment une femme a été violée puis tuée d’une balle dans le ventre : Ils ont déchiré mon pantalon avec un couteau et trois m’ont violée, l’un après l’autre. Ils ont pointé leurs armes sur moi, en disant qu’ils allaient me tuer, et ils m’ont frappée avec leurs fusils. Après avoir fini, ils m’ont frappée dans mon sexe. Au même moment, j’ai vu une petite fille à environ cinq mètres de l’endroit où j’ai été violée. Après avoir fini avec elle, l’un d’eux lui a tiré dans le ventre là où elle était couchée. Ils lui ont tiré dessus avec un de leurs fusils. (AllAfrica).

En résumé:


Des nombreux cas précédents, on notera que, malgré le "Politiquement correct" associé à la repentance occidentale généralisée, les peuples décolonisés depuis des décennies ont su, malheureusement, régresser assez vite en renouant avec des pratiques, croyances locales et rites barbares complaisamment autorisées par des potentats locaux qui y voient un moyen de contrôle facile sur des populations en souffrance.
De manière objective, moins polémique et plus générale, les viols et diverses exactions commises à l'encontre des femmes ne sont, hélas, pas confinés en un seul temps et lieu mais qu'au contraire ceux-ci sont l'apanage de toutes les guerres sur tous les continents et que très certainement, les récits de toutes les femmes qui en sont les victimes rivalisent de barbaries et d'horreurs.


Place de certaines femmes...en temps de paix.

Le repassage des seins est une forme de protection imaginée et validée sur des decennies par certaines mamans pour portéger leurs filles du regard “malsain” de certains hommes. Une sorte de contraception pour éviter parait-il des grossesses non souhaitées, une protection pour freiner leur puberté.
Que dire des familles qui suppriment les bébés filles parce que leur futur mariage entraînerait des dépenses de dot qu'ils estiment ne pouvoir assumer.

Au vu de ce qui précède, il faudrait presque se rassurer en considérant comme anecdotiques voire futiles les coutumes archaïques actuellement imposées aux femmes y compris à celles qui vivent dans les sociétés occidentales dites "démocratiques et laïques"? (burka, voiles, séparation hommes-femmes, sorties surveillées ou interdites) quoiqu'il serait intéressant de se poser la question de savoir en vertu de quel droit supérieur, hormis le prosélytisme et l'affichage d'une infériorité des femmes vis à vis des hommes qui, en référence aux écrits religieux (Coran) datant du 7è! siècle, conseillent fortement ou obligent les femmes à porter publiquement un signe distinctif et propre à une foi censée être personnelle et réservée à la sphère soit privée, soit en des lieux de culte consacrés. (Autre article: Religions: Opium du peuple...).

Comparaison n'est pas raison, cette ostentation peut rappeler à certains (juifs) des temps où cette différence visible n'était pas franchement considérée comme signes d'émancipation et recherche d'une multiculturalité apaisée...ainsi que de manière plus philosophique, tout groupe ou personne qui, au nom d'une doctrine, propagande se voit soumis à des codes particuliers qui lui fait perdre son indépendance de choix personnel devient inexistant d'autant plus si ces codes le différencie nettement de l'ensemble de la société dans laquelle il est censé s'épanouir en harmonie et non en opposition.

Sauf que l'insidieuse discrimination à l'instruction, la soumission à des règles vestimentaires et de comportements que l'on pourrait qualifier d'apartheid sexuel a de beaux jours devant lui grâce à l'appui d'une foi religieuse sexiste la plus souvent mise en évidence par la religion musulmane mais aussi, ne le sous-estimons pas, prônées par les églises évangéliques appuyées politiquement par le Tea party aux USA.

D'autant que les sociétés occidentales en totale perte de valeurs et d'influence renoncent à la défense de leurs valeurs, au demeurant aussi valables que celles défendues par d'autres formes de société, et accompagnent cette montée en puissance de préceptes religieux importés supérieurs aux lois dites démocratiques sous le prétexte hypocrite et fallacieux de tolérance, d'intégration et du seul mot autorisé actuellement: multiculturalité! qui voit notamment dans l'enseignement en pointe dans la diversité culturelle devenir rapidement des centres mono-cultes au sein desquels les enseignantes non voilées se font régulièrement insultées, bousculées sans parler des coups et agressions à l'arme blanche en cas de remarques pédagogiques jugées offensantes pour un élève qui ne supporte pas l'autorité de la femme, ce que le pouvoir organisateur tente de camoufler préférant soit confier ces postes à des femmes plus en accord vestimentaire avec cette "nouvelle" majorité des élèves, soit ne plus engager que des hommes quand ce ne sont pas les cours qui se voient tout bonnement réadaptés aux exigences culturelles et cultuelles.

Autant l'ingérence peut apparaître à beaucoup et à raison comme n'étant qu'une facette "noble" d'un post-colonialisme en ce que le message qui veut que certains croient leurs valeurs si supérieures à celles des autres qu'ils s'arrogent le droit de l'imposer fût-ce par la force, autant l'abandon de ces mêmes valeurs au sein de ces sociétés occidentales fait la preuve d'irresponsabilité historicopolitique et, contrairement à ce que d'aucuns prétendent espérer, ne fera que plonger encore plus rapidement ces sociétés dans un gigantesque chaos mondialisé dominé par l'intransigeante violence du plus fort.

Néanmoins, relevons comme quelque peu paradoxal l'argument de la prétendue défense de l'égalité entre hommes et femmes lorsque l'on voit qu'aucun "croyant" de quelque religion aussi stricte soit-elle ne se prive de la prostitution féminine pourtant rarement voilée...ni de sites pornographiques ou de trouver, sur les sites de socialisation, les noms de différentes origines repris sur les listes d'amis de filles aux photos dénudées sans oublier le recours aux seins nus en "soutien"! de n'importe quelle cause médicale, publicitaire ou pour finir, l'inégalité persistante en matière de salaires ou l'abandon de carrière à l'arrivée d'enfants pour celles que leurs compagnons appellent affectueusement leur "moitié" plutôt que leur égale qui confirme que, pour la plupart, le droit des hommes est supérieur aux droits des femmes restreints aux "plaisirs" du compagnon, du ménage et de la garde des enfants!.

A cela vient s'ajouter la violence domestique qui comme son nom l'indique vise celle qui se commet à domicile au sein d'une famille et/ou d'un "couple" et qui est en augmentation sensible d'autant que souvent celle-ci est couverte par l'approbation coupable et complice de la famille et/ou de l'entourage allant jusqu'au meurtre de la femme qui aurait eu le malheur de vouloir se soustraire à cet enfer en tentant la séparation considérée comme insupportable par l'homme qui avec l'assentiment de la justice considérera qu'il s'agit d'un irrépressible coup de folie conduisant à un banal crime passionnel!.

Article à lire:  Femmes: Je vous aime, un peu, beaucoup...

A ce propos, le paroxysme de la négation de la femme semble être atteint avec l'importation d'une autre pratique répandue hors Occident de mariages forcés dans lesquels la fille parfois âgée d'à peine 3 ans! (Inde, Népal) est simplement promise (vendue) à un homme que la plupart du temps elle ne connait que la nuit de noces, ce qui n'est rien d'autre qu'un viol dont les parents si aimants! sont les instigateurs allant jusqu'à égorger leur fille sous couvert de crime d'honneur (notions d'honneur? sujettes à la religion) lorsque celle-ci a le malheur de fréquenter un homme de la "mauvaise" religion!.

Parmi les nombreux renoncements aux quelques valeurs restantes des sociétés occidentales et dans la course effrénée à la satisfaction des minorités visibles et revendicatrices, la polygamie et autres formes de vie en communautés en opposition à la quête de la monogamie serait, comme le souligne Jacques Attali (Amours) la prochaine étape vue par cet ex conseiller de F. Mitterand, espérons-le meilleur économiste que philosophe, comme une évolution positive d'épanouissement alors que dans les faits, et à l'exemple des sociétés surtout africaines qui le vivent, rares voire inexistantes sont les femmes qui se retrouvent à la tête d'un "harem masculin"! confirmant en cela énième forme de prédominance de l'homme.

De même peut-on se demander si la lutte contre la pédophilie aurait autant d'acuité si l'écrasante majorité des victimes n'étaient pas des garçons mais plutôt des filles.

Cela parait exagéré comme propos sauf qu'il est factuel qu'une fille déposant plainte pour viol, ne fut-ce que 5 ans après les faits, a de fortes (mal) chances de voir son action déboutée pour manques de preuves alors qu'un homme qui entame une action identique 40! ans après les faits (avec prime de culpabilité automatique envers les curés...) se voit dédommagé et soulagé de voir ce bourreau emprisonné.

Par parenthèse, il faut vraiment être croyant et/ou crédule pour avaler la couleuvre selon laquelle si l'on en croit les révélations actuelles, surtout dominées par la crainte de heurts et protestations violentes émanants d'autres communautés nettement moins passives, seule la religion catholique engendrerait des pervers sexuels.

Regrettable de constater que le XXIè siécle ne sera probablement pas le siècle qui verra la raison laïque l'emporter sur ces croyances, sectes et religions figées dans le siècle qui les a vus naître qui ne transmettent que messages de clivages et de soumissions respectifs dont la formulation simpliste vise à l'endoctrinement (enrôlement) des masses trop souvent peu instruites et qui se satisfont des avantages que leur procurent les pays accueillants d'autant que ceux-ci, constat d'échec de l'intégration multicultuelle oblige, aménagent lois et règlements de vie en commun non plus au nom de la société glogale mais bien en fonction des particularismes des différentes communautés qui la composent et malheureusement pour les femmes, cela devrait se solder dans la plupart des cas par une régression de leurs droits.




01/11/2010

SexyBabes: 10 New: Anna Chapman, Arianne Massenet...nues.


















.

Nathalie Marquay (Pernaut)


Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de Nathalie Marquay nue (colonne droite dans SEXYVIDEO).

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Catégories: SexyBabes).


SEXYBABES: TOP MODELS

- Anna Koutchenko (Chapman)

SEXYBABES: ACTRICES

- Julie Arnold

- Marthe Keller

- Natalie Martinez

SEXYBABES: TV

- Arianne Massenet

- Anne Sophie Lapix

- Pauline Lefevre

- Virginie Guilhaume


SEXYBABES: MUSIC

- Indra


SEXYBABES: SPORTS

- Yanina Wickmayer



12/10/2010

Autos: Silence, ça roule!.






.
.
.
.
.
.
.

.Tesla

Automobiles: Soyons branchés!.

Même si, rappelons-le, les voitures électriques ne datent pas vraiment d'hier (1881: le français G. Trouvé (nom prédestiné!) présente une des premières voitures électriques et 1899: le belge L. Jenitzy dont la voiture dépasse les 100 Km/h), la crise et la probable raréfaction de la source pétrolière tombant fort à propos avec les omniprésentes préoccupations de préservation de la planète auront incités les constructeurs automobiles à se tourner vers la conception de véhicules hybrides d'abord, full-électriques ensuite comme le Salon de l'Auto de Paris 2010 les a abondamment mis en vedette.

Quoique...car il faut bien noter que tant du point de vue de l'autonomie, que de l'encombrement des batteries dont on peut douter, vu leurs composants à produire mais aussi à recycler, d'un impact nul sur notre précieux environnement, leur durée de vie ainsi que la perte d'énergie en fonction des conditions climatiques, ces voitures ne sont toujours qu'une ébauche plus ou moins aboutie des véhicules de demain qui ne seront plus seulement utilisables que comme second véhicule urbain.

Quoique...car lorsqu'on parle de véhicule électrique, il ne faut pas perdre de vue que l'énergie est produite au départ de centrales thermiques et nucléaires qui progressivement devront soit se multiplier, soit produire plus pour servir cette nouvelle et forte demande de consommation avec pour corollaire une augmentation potentielle d'émissions de CO2 et/ou de déchets nucléaires néfastes à l'environnement sachant que les énergies dites propres (éoliennes, solaires...) ne sauraient satisfaire ces besoins énergétiques.

Quoique....car ces voitures adoptent le changement de vitesses automatique ce qui, en soi, est pour beaucoup une avancée technologique dont disposent de série nos voitures non électriques actuelles les plus luxueuses et souvent proposées en option pour les autres modèles de gamme n'en déplaise à un (trop) grand nombre qui considèrent visiblement toujours ce mode de transmission comme "réservé" aux femmes et personnes âgées...

Stations, ne soyons pas bornés!.

Qui dit véhicules électriques dit bornes électriques.
Et ceux-ci ne circulent pas encore sur nos routes que déjà deux problèmes apparaissent.

1. Soit vous rechargez chez vous sans trop de problèmes pourvu qu'une prise soit accessible autrement que par une rallonge lancée du 10è étage, soit vous utiliserez très facilement une borne placée sur le réseau routier.

Quoique...car malgré le fait que, pour l'heure, peu de marques automobiles sortent des véhicules, il existe déjà deux systèmes de prise différents et bien sûr incompatibles entre eux à l'instar de ce que nous connaissons en matière de câbles GSM, par exemple.

2. Les pouvoirs publics assurent que des bornes seront rapidement placées à différents endroits assurant ainsi la fourniture d'énergie suffisante pour tous.

Quoique...car là aussi quelques questions se posent ne fût-ce que du fait de la durée relativement longue des recharges qui risque de provoquer embouteillage et perte de temps aux bornes dans la mesure où, semble t'il, chaque collectivité, ville, région semble vouloir en implanter où bon lui semble.

D'autre part, seront-ce les collectivités, régions qui en remplacement des sociétés privées (stations-services) deviendront les nouvelles "stations" de demain ce qui d'une part pose la question d'une dispersion abusive et non concertée à l'image désolante des éoliennes que l'on voit s'ériger partout en fonction d'intérêts financiers voire électoralistes des communes bien plus qu'en termes de planification nationale et environnementale ce qui, logiquement et osons le mot intelligemment, les auraient concentrées tout le long d'autoroutes, d'axes importants ou encore au sein de zonings industriels préservant de fait les paysages et/ou lotissements aujourd'hui abîmés par ces nouveaux mais peu esthétiques moulins à vent.

Au lieu de bornes placées de çi de là que seuls les gps pourront localiser, si l'on veut éviter une profusion de panneaux "publicitaires" indiquant aux utilisateurs la présence de celles-ci, comment se fait-il que les pouvoirs publics, sauf à considérer ce qui est écrit plus haut en termes de revenus et taxes, ne semblent vouloir se ranger à l'évidence d'un maintien exclusif des stations services actuelles qui disposent de l'infrastructure requise (localisation facile et connue, espace-parking, boutique, hypermarchés et services divers) auxquelles seraient tout naturellement ajoutées ces bornes.


Klaxonne quand tu roules!.

Tout le monde s'extasie devant le silence absolu de ces véhicules qui rend à nos oreilles le son délicieux des oiseaux et des cris d'enfants ou d'adultes.

Quoique...car en ces temps de mépris des pouvoirs publics pour ce reliquat de l'individualisme ostentatoire à quatre roues qui les a poussés à permettre par exemple la circulation des vélos en sens inverse dans des rues à sens unique, les piétons circulant déjà depuis longtemps où bon leur semble, combien de temps faudra t'il attendre pour constater la mort d'usagers dits faibles victimes de ce silence des voitures.

Sauf à autoriser inconsidérement les klaxons au croisement de tout autre personne, ne serait-il pas judicieux d'alerter les constructeurs sur ce point en les incitant à fournir des automobiles diffusant un bruit "virtuel" avertissant de l'arrivée d'un danger à quatre roues!.

Espérons qu'il ne faille pas attendre un nombre de blessés ou de morts important avant d'apporter cette modification technique élémentaire mais garante d'une sécurité minimum.

CONCLUSION

La conjonction de facteurs économiques, écologiques et ressourciels forcent les recherches vers des véhicules "propres" propulsés par d'autres énergies que celles issues du pétrole.

Une dispersion des recherches conduit déjà à une diversité de ces nouveaux carburants et il n'est pas sûr que tous cohabitent utilement malgré une dépense considérable en nouvelles infrastructures destinées à fournir un service au client acheteur de ces véhicules jusqu'au moment où, probablement victimes d'une mise au point d'un carburant de type énergie chimique reproduisant les qualités du pétrole sans en avoir les défauts, tous les autres types d'énergie s'avèreraient subitement obsolètes, ne fût-ce que par le fait essentiel que les moyens de distributions actuels seraient instantanément compatibles avec cette nouvelle "essence".

Relevons, pour finir, que la pollution n'est pas que limitée au C02 et que certains de ceux qui se disent plus écologiques sont au moins aussi nocifs en terme d'émissions de métaux lourds sans réitérer les propos précédents quant à la production, stockage et recyclage de ces "nouvelles énergies".

Au moment de la rédaction de cet article, une société pétrolière annonce la mise en place de bornes rapides dans plusieurs de ses points de distribution ce qui, espérons-le, incitera très rapidement ses concurrents privés à amplifier cette initiative pour, in fine, décourager les pouvoirs publics à polluer le paysage essentiellement citadin avec un circuit parallèle d'implantations de bornes qui, bien sûr, leur rapporterait un revenu complémentaire intéressant à la panoplie de taxes, redevances et autres amendes déjà imposées aux voitures automobiles.

Sur ce, bonne route...

11/09/2010

WTC et FBI: La théorie du complot.





.


.
.
;
.
.
.
.
John O Neill et le FBI


En partie à cause de désaccords personnels qu'il avait au sein du FBI et du gouvernement fédéral, O'Neill démissionna à l'été 2001 et fut nommé chef de la sécurité du WTC officiellement le 10 septembre 2001, la veille des attentats du 11 septembre et où il trouva la mort à l'âge de 49 ans. (extrait Wikipedia).

De plus, il est apparu que cet homme assez autoritaire, marié menait une vie parallèle assez riche de conquêtes féminines et que malgré un salaire confortable, son train de vie devait entraîner des dépenses considérables assorties de précautions et mensonges permanents.

Fait troublant que ces documents secrets et qui, suivant le règlement du FBI, ne peuvent en aucun cas sortir des bureaux, se retrouvent pourtant dans une mallette ouverte et abandonnée quelques instants, le temps d'un coup de téléphone, en fin d'une réunion mineure.

Cette malette fut retrouvée par la suite.

Qui a eu le temps de consulter et copier ces documents si opportunément amenés par hasard, bien sûr !?.

Last but not least, après quelques fautes, erreurs et conflits avec d'autres responsables, le voici débarqué du FBI pour le voir ressurgir immédiatement comme chef de sécurité...du WTC la veille de l'attentat!!.

Coïncidences ne font pas culpabilité, néanmoins il reste que des complicités américaines sont hautement probables sinon indispensables pour permettre la réussite d'un tel attentat.

Théorie du Complot

Etonnante passivité de réactions, à commencer par celle de G.W.Bush qui, in illo tempore non suspecto..., avait ce jour là quitté le bureau ovale de la Maison Blanche pour visiter une école et "suivre" un cours ennuyeux (ou qui lui rappellait de mauvais souvenirs scolaires!) tant son attitude parait contrariée et lorsqu'un assistant vient lui annoncer la terrible nouvelle qui aurait justifié une interruption immédiate de cette visite anodine, il reste amorphe pour ne pas, dira t-il plus tard, affoler les élèves!.

Comment explique t'on que les contrôles aériens ne soient aucunement alertés par les changements de trajectoires de trois avions de ligne en un temps aussi court et que tout du moins après le premier impact, aucune mesure n'ait été prise.

Sans pour autant imaginer une interdiction de vol sur la totalité du territoire, on eût pu envisager rapidement un périmètre fermé sur Manhattan.

Vu l'exceptionnelle gravité de l'attaque et du brasier qu'elle causa, ne fallait-il pas tenter toutes les solutions même les plus extravagantes comme par exemple celle d'envoyer des avions bombardiers d'eau pour tenter d'éteindre l'incendie voire de diminuer l'infernale température principale cause de la mort des personnes prisonnières des tours ainsi que la fragilisation de la structure métallique de celles-ci qui finira par céder.

Sans compter la relative invraisemblance d'une thèse par laquelle trois terroristes, au demeurant fort peu voire pas du tout informés sur les lieux d'impact et qui, prouesse ultime, pilotent des avions de ligne au maniement sophistiqué au regard de leur brevet de base obtenu via un cycle de cours accélérés sur Cessna!.

Ne dit-on pas qu'avec Allah tout est possible même l'improbable!.


Bin Laden et les USA

A plusieurs reprises, du moins au début, la possibilité de le localiser et de le supprimer s'est présentée mais, malgré des demandes expresses, jamais la décision ne fut prise au plus haut niveau de l'état.

Les liens entre les familles Bush et Laden qui permirent d'évacuer, dans un espace aérien finalement fermé, les membres de sa famille résidant aux USA auraient-ils pu freiner ou empêcher la capture ou l'assassinat de B.Laden?.

ISLAM et l'anti-croisade

Les islamistes et Al Qaïda, son bras armé, ont réussi en quelques années à mettre sur pied une organisation criminelle et terroriste aux ramifications internationales et forts de l'endoctrinement islamiste, le recrutement auprès des plus fervents "musulmans" peut se faire à tout moment et en tous pays de manière assez discrète, favorisée par la faiblesse des démocraties coincées dans une défense idéologique des droits de l'homme qui en la circonstance protège les tenants de cette lutte anti-occident au sein même de son territoire (lire: Croyances et Libertés).

Pour couper court à tout amalgame pernicieux et ainsi éviter à certains de pousser des cris d'orfraie, il est "fondamental" de préciser que si tous les musulmans ne sont pas des terroristes, il est plutôt rare! de trouver un terroriste islamiste non musulman.

Cette stratégie mondiale est de plus en plus assumée ouvertement par les dirigeants musulmans qui, comme jadis les chrétiens au temps des croisades, visent à établir une prédominance d'un Islam non seulement maître au Moyen Orient mais aussi comme une force déstabilisatrice en Occident avec, in fine, le Coran comme seule loi à respecter.

Au vu des faiblesses occidentales déjà évoquées dans d'autres articles sur INFOTOX, gageons que le succès de cette manoeuvre sera au rendez-vous. d'autant que la mondialisation, contrairement à ce que la politique "libérale" s'imagine, favorise les régimes forts et non-démocratiques.

Toujours est-il qu'il faut admettre qu'en l'occurrence, la politique américaine de l'époque qui a voulu "profiter" de cet attentat du WTC pour permettre à G.W.Bush relégitimé par une cote de popularité alors reboostée par un esprit civique de rassemblement classique et prévisible autour du chef, de déclencher, sans justification aucune autre que la vengeance basique, les guerres successives contre l'Irak (lire: Guerre contre le terrorisme) et l'Afghanistan avec le résultat sans surprise que nous connaissons, à savoir une démonstration d'enlisement et de faiblesse des forces américaines en particulier et occidentales en général.

En effet, l'implantation de force d'une "démocratie" ou d'un quelconque régime externe n'a jamais conduit qu'à une radicalisation et à un rejet idéologique des forces percues, probablement à raison, comme étant occupantes.

Tout ça pour ça?!.

Dans une grande majorité des affaires politiques, il existe toujours, hors la version officielle véhiculée par les médias, une explication qui, partant du résultat final, remonte le fil des événements en s'attachant aux incohérences et autres successions de "hasards" et coïncidences troublantes.

Et cette fois-ci encore, certains doutent de la thèse avancée par l'administration Bush.

En résumé car ces points ont déjà été développés dans les liens au bas de cet article:

- Manipulation de documents et mensonges lors des sessions de l'ONU concernant des armes de destruction massive en Irak.

- Liaison et présence d'Al Qaïda en Irak.

Sans compter sur la relative invraisemblance de terroristes qui ne connaissant que fort peu voire pas du tout les lieux d'impact, le maniement et pilotage aussi précis d'avions de ligne sophistiqués par rapport à leur brevet via cours accélérés sur Cessna! ou encore le contrôle aérien US qui ne réagit pas à des changements de trajectoire successifs...

Tout ceci dans l'unique but de mettre fin au régime de Saddam Hussein qui, après avoir servi les intérêts américains ne se montrait plus assez servile et par trop versatile (le même châtiment fut infligé par le passé à d'autres alliés de la région: Shah d'Iran).

Hormis le "meurtre colonial" de Saddam Hussein et de ses fils auxquels on ajoutera la mort de 100000 civils irakiens et 4000 soldats US pour un coût de 3000 miliards de dollars, on appréciera le fait que ce pays éclaté en communautés hostiles connait, à présent, nombre d'attentats terroristes émanants ou non d'Al Qaïda qui depuis la chute de S.Hussein s'y est finalement implanté.

Par parenthèse, on relèvera que la condition des femmes dont bien peu se préoccupent ainsi que le niveau de vie et d'éducation ont considérablement régressés.

Et cette expédition qui, soi-disant, devait apporter la bonne parole démocratique occidentale, aura en définitive abouti à une main-mise de l'Iran, de la Turquie et dans une moindre mesure de l'Arabie Saoudite sur un pays qui, demain, connaîtra guerre civile et désintégration probable.

Sans oublier, la flagrante et dangereuse démonstration de la faiblesse relative et continue des USA à exporter leurs valeurs et leur inébranlable volonté de redessiner la géopolitique à leur profit. (Vietnam, Iran, Irak, Afghanistan...).



.Liens vers d'autres articles sur le même sujet:

- Croyances et Libertés

- 11septembre...

- Guerre contre le terrorisme.

04/08/2010

Valeurs humaines: le crash final.


Fuck.


.

.

.


A l'image de ce "sigle" qui est présent , en photos ou en slogan, sur la majorité des profils de médias  dits sociaux et de forums ou de commentaires, la société aussi intégrée? et mondialisée, qu'on se force à nous la présenter au travers de discours politiques lénifiants véhiculés sur tout support médiatique, ne fait plus la différence entre tolérance et laxisme et, en cela, la justice contribue, au vu de quelques décisions récentes, à renforcer un sentiment d'impunité face au soi-disant sentiment d'insécurité  mis en avant par des autorités qui, malgré la succession de faits graves qualifiés de violence " gratuite" ne cessent d'en minimiser la portée sociale et exemplative d'une société en totale perte d' identité et de valeurs humaines.

NOS HEROS ou NOS ZEROS?.

De plus, comment feindre ce basculement de valeurs lorsque les médias et certains politiques inconscients nous présentent comme des pourfendeurs salutaires d'un système libéral corrompu des " traders" plus victimes d'un complexe d'infériorité voulant, au risque de faire exploser la société qui a eu le malheur de leur faire confiance comme employés ou collaborateurs (terme plus flatteur pour leur égo surdimensionné) ou encore de nous présenter comme un " Robin des Bois " un convoyeur-voleur devenu subitement amnésique une fois son forfait accompli avec pour ultime excuse que la faute réside dans le fait que la société pour laquelle il travaillait n'avait pas suffisamment sécurisé ces transports de fonds.

Tout ceci parmi la foison de communiqués de presse, d' émissions de divertissement et autres reportages -choc qui ne cessent de présenter les larcins, grivèlerie, trafics divers et cambriolages comme de palpitantes aventures lucratives ne se soldant, pour quelques malchanceux, que par une peine de prison relativement faible au regard des butins mis à l'abri et rarement restitué autrement qu'au dépens des assurances souscrites par les personnes ou sociétés lésées.

Et encore, nous éviterons de parler de tous ceux qui soit sous couvert de rites, religions et autres croyances ancestrales commettent des crimes de sang ou d'honneur?!, soit véhiculent des messages haineux, racistes ou sexistes soi-disant au nom de prophètes ou de guides de tous ordres.

ERE DE COM

L'ère de la communication instantanément online permet à tous, instruits ou non, de convaincre ou d'ânonner mais surtout de diffuser n'importe quel propos anodin et d'en faire un buzz mondial au mépris   des valeurs de respect humain et de contribuer ainsi à un émiettement voire à une "ringardisation" de ces principes pour y substituer un échange de quolibets, délations et rumeurs le plus souvent réduit à quelques lettres vaguement mises à la suite l'une de l'autre en vue d'exprimer ce qui ressemble à une prose menaçante de type phonétique mais qui jamais ne tolère la contradiction à fortiori lorsqu 'il s'agit de communautarisme, identité et religions.

La récente mais pas dernière "insulte" d'un français ...qui lors d'une visite surprise de N.Sarkozy dans une de ces banlieues , bêtement qualifiées de sensibles, lui lance que ce dernier n'est pas le bienvenu dans SA zone n' est que l'amère constatation de ce qu'un nouvel ordre social sévit en marge du droit national au sein même du territoire sans que ceci ne soit véritablement réprimé hormis en présence ponctuelle des caméras de télévision.

Néanmoins , n'omettons pas de souligner la triste responsabilité des dirigeants politiques qui en matière de vocabulaire châtié, d'exemplarité de comportements et de probité ont, ces derniers temps, quelques lacunes qui ne les grandissent pas auprès d'une population en décrochages multiples et qui risque de subir les diktats de quelques "caïds" véritables chefs de gangs imposants une pénible "way of life" à tous ces êtres réduits au silence qui avec femmes et enfants ont le malheur de devoir habiter ces immeubles et quartiers propices aux trafics divers et variés dont l'Etat français n'a cure.

CONCLUSION

Lorsque ces minorités violentes et revendicatrices deviendront majoritaires, nos sociétés éprouveront des difficultés à survivre autrement que sous l'autorité dictatoriale et totalitaire mais gageons qu'il s'en trouvera toujours certains "bien pensants" pour encenser la réussite de cette sacro- sainte intégration "politiquement si correcte" de la culturalité ethnique et religieuse...ou pas!.