15/12/2012

Et si les démocraties étaient totalitaires?.

Démocraties,Totalitarismes,Société,Politique,.

.
Un pour tous ou Tous pour un?!.

Habituellement, il est dit que les démocraties protègent les droits et libertés des peuples alors que les régimes totalitaires en soulignent les devoirs et contraintes.
Dans l'absolu et pour l'essentiel, ceci a été globalement bien respecté jusqu'à ce que, mondialisation et surtout explosion des échanges d'informations en direct via Internet plutôt que par les seules sources des médias et pouvoirs nationaux, nous conduisent à nous interroger sur quelques manquements flagrants à ces fondements démocratiques lors de décisions politiques résolument autoritaires et dénuées de toute forme d'adhésion populaire voire à l'encontre ou en déni total de l'expression de celle-ci.
Est-il besoin d'évoquer le pouvoir hybride que représente la royauté issue d'un autodéclaré droit divin et qui survit d'héritiers en héritières avec pour seule légitimité et souvent compétence d'être le rejeton de ces familles qui ressemblent de plus en plus à des personnages de cire façon Tussaud dénués de tout pouvoir et de toute parole tout en bénéficiant de cette générosité si populaire.
Ne dit-on pas: Sire, que votre cire est bien bonne?!.
Toujours est-il qu'en matière de longévité, ils sont incontestablement bien plus performants que les dictateurs.

Démocraties ou particraties?

La dérive non pas des continents mais des régimes dits démocratiques réside, semble t'il, dans le fait qu'ils sont de plus en plus aux mains de dirigeants de partis peu enclins à se régénérer et qui, d'élections en élections, se succèdent à eux-mêmes en veillant à toujours bien marteler, jusqu'au bourrage de crâne et à la caricature, les mêmes discours émaillés de slogans assez simplistes sans oublier les attributs vestimentaires et accessoires arborant les "bonnes" couleurs!.
Hormis le nombre de courants et tendances finalement assez proches qui peut donner l'illusion d'un choix possible aux mains des électeurs, ceci commence à ressembler à une première similitude avec le régime totalitaire dans lequel, par définition, un seul parti gouverne.

La politique: une mission, un sacerdoce.

A en entendre certains, la seule justification de leur parcours politique est la préoccupation qu'ils ont à servir leurs concitoyens, à parler au nom de ceux (les plus faibles) qui n'ont pas la possibilité de s'exprimer, etc...
Pour peu, on pourrait les considérer comme de véritables missionnaires délivrant la bonne parole aux malheureux pêcheurs ignares que nous sommes, le bénévolat en moins!.
La poitique n'est ni plus ni moins qu'un métier lucratif fait de réseaux, d'entregens et de compromissions (euh pardon, de négociations) exercé par des individus qui ont choisi une voie assez sécurisée en termes de salaires, d'indemnités et de gratifications plus ou moins élevées en fonction de la puissance des partis pour lesquels ils travaillent.
Contrairement au reste de la population parmi laquelle ils semblent oublier que celle-ci compte nombre de personnes intelligentes, surdiplomées, les h/f bénéficient surtout, et c'est ce qui en fait aussi l'attrait, d'une impunité face aux responsabilités qu'entraîne quelquefois des décisions, lois prises par démagogie, manque de connaissance ou simple dogmatisme.
Si responsabilité flagrante est finalement admise, uniquement dans le cas où la personne n'est plus aux affaires ou qu'elle est renvoyée dans l'opposition, il peut arriver qu'exceptionnellement une enquête longue et difficile soit menée et que bien des années plus tard, si tant est qu'un jugement soit prononcé, gageons que celui-ci ne se prononce qu'à l'encontre d'un subalterne fidèle serviteur dudit politique dont la probité ne peut être remise en cause.
Cela ne vous fait pas penser à un autre point commun avec ces régimes dits totalitaires?!.

Oui mais, la démocratie, c'est le vote populaire.

Là encore, on peut commencer à se poser des questions lorsqu'au terme d'élections, et les partis et les candidats qui ont récolté le plus de voix ne sont ni élus ni représentés.
Cela se produit régulièrement aux élections locales, communales, régionales en Europe et cela est même arrivé aux Présidentielles US (épisode GW Bush).
Combien de fois, des coalitions contre-nature ont renversé la majorité passée ou sortie des urnes au mépris des votes populaires sans que cela choque outre-mesure ces chantres de la légitime représentativité!.
Mais une place rémunérée et les honneurs y adossés valent bien quelques aménagements avec la morale, non?.
De la même manière, on peut douter non seulement des compétences mais surtout de la capacité pour quelqu'un qui a fait tout son parcours au sein d'un parti, d'une doctrine, d'une vision radicalement opposée à l'autre ou aux autres opinions et idées de ce que par le miracle de l'accession au pouvoir il devienne subitement "universel" et ouvert aux besoins de ceux qui, par malheur, n'ont pas voté pour lui.
D'autant plus, si celui qu'on appellera Président a la possibilité de gouverner sans partage grâce à une majorité qui affiche couleurs et convictions communes car produites par le même parti.
Ne serait-ce pas là encore une forte ressemblance avec les régimes totalitaires?.

Que penser lorsque le droit de manifester se veut indiscutable lorsque les partis de gauche et leurs satellites, les syndicats, sont dans l'opposition alors qu'une fois au pouvoir, le président qualifie de ringarde, politisée, extrêmiste une protestation sur un sujet de société censé concerner la nation entière, à savoir le mariage "pour tous" (plus politiquement correct que mariage "gay") et que l'autre manifestation qui refuse l'installation d'un aéroport à N-D des Landes se voit méprisé par ces mots présidentiels: "le droit de manifester, certes, mais la force reste au droit"! ou en termes plus explicites: Circulez, il n'y a rien à voir.
Le mépris pour la population atteint son paroxisme lorsque certains évoquent la non pertinence d'organiser des référendums sous prétexte que les gens (probablement trop idiots à leurs yeux) répondraient systématiquement à une question non posée ou qu'ils n'auraient pas compris la portée de la question...surtout si les sondages donnent une probabilité de rejet dudit projet soumis au référendum.
Et d'ailleurs, même en cas exceptionnel de référendum, rappelons-nous du traité européen, si le résultat n'est pas conforme à la volonté politique, on l'annule, on recommence et, au besoin, on légifère au mépris de cette consultation populaire.

Certes, les consultations dans les régimes totalitaires sont inexistants mais si, au final, les régimes démocratiques n'en ont cure, où est la différence sinon dans la prise de conscience par une partie importante de cette population de l'arrogance des dirigeants qui de plus en plus considèrent qu'ils ne représentent qu'eux-mêmes et au maximum un cercle proche à l'instar des dictateurs tant honnis.
Ceci dit, et malheureusement sans le moindre poujadisme, on peut les excuser de tant de suffisance à estimer les capacités de réflexion intellectuelle plutôt minimales lorsqu'on comptabilise le nombre de dépassements de délais et budgets (pots-de-vin compris) enregistrés sur quantité de chantiers parfois utiles souvent somptuaires et quelquefois si inutiles qu'ils restent inachevés sans que cela ne provoque ni enquêtes, ni mises en cause ou recherches en responsabilité et que, cerise sur le gâteau, ces élus et leurs partis ne soient sanctionnés par l'électeur-pavlovien qui se satisfait d'en parler au café du commerce mais qui, pour autant, ne modifie pas son vote.

Ingérence internationale de la démocratie.

Sous couvert d'émancipation des peuples, de leur besoin d'accèder aux privilèges de la démocratie, eux, pauvres malheureux qui sont restés sous domination de dictateurs dont les revirements d'alliances anti-occidentales nous ont subitement faits prendre conscience de leur cruauté envers ces peuples que nous ne connaissons pas mais qui sont devenus nos "amis", l'Occident déploie forces armées et suivant les cas tuent ces vilains exploiteurs afin de laisser le peuple enfin libre...de tomber sous le joug d'une forme de pouvoir encore plus radicale et sectaire parce qu'ethnique et religieuse.
Malheureusement pour l'anecdote, il est utile de rappeler aux Bisounours, victimes de la guerre des images manipulées qui a, par exemple, oublié et passé sous silence que le (faux) massacre de Timisoara en Roumanie a permis l'exécution de Ceausescu et de sa femme grâce aux corps sortis d'une morgue filmés avec force pleurs et indignation occidentale, que la population des "Printemps arabes" (sur)vivait mieux et avec plus de liberté notamment pour les femmes en termes de liberté de mouvement et de scolarisation ou qu'une certaine tolérance envers d'autres confessions ne les exposaient pas systématiquement à l'exode comme c'est le cas depuis que le vent de la soi-disante liberté démocratique y a soufflé!.

Alors que le choix entre dictature politique et dictature religieuse ne satisfait que ceux qui détiennent le pouvoir, on peut déplorer l'hypocrisie des "puissances" internationales qui feignent de croire au bénéfice, pour une population soumise, à ces bouleversements violents et destructeurs.
Mais là, il ne faut plus trop en demander à nos valeurs d'ingérence démocratique car cela mettrait en lumière l'irresponsabilité en regard de l'Histoire de ces dirigeants, apprentis-sorciers qui finiront, une fois leur mandat achevé, par s'apercevoir qu'ils ont réussi à déstabiliser leurs propres pays en y important les conflits qu'ils ont activés dans des zones et régions qu'ils ne maîtrisent plus du tout.
Mais d'ici là, ils pourront toujours accuser leurs successeurs de laxisme et de manque de capacité à protéger leurs populations.
Alors quand certains ne se plaisent qu'à souligner, par exemple, le manque de démocratie de ce pouvoir chinois qui maltraite, entre autres, les tibétains qu'ils se disent d'une part que la Chine, historiquement a tué beaucoup moins de femmes, enfants, vieillards...que l'Occident colonisateur et interventioniste et que d'autre part, les tibétains sont factuellement plus victimes de la féodalité du pouvoir des moines qui veut préserver ses acquis et privilèges plutôt que de participer à l'ouverture au monde de la Chine.
Paradoxal de constater que ceux qui prônent l'intégration à marche aveugle et forcée de populations qui revendiquent peu ou prou le droit à une certaine autonomie soulignent que ceux qui y seraient réticents ne le sont que parce qu'ils rejettent ce qu'ils ne connaissent ou n'ont envie de connaître alors même qu'ils s'autorisent des jugements de valeur et de bonne gouvernance à un pays, proche première puissance mondiale avec une population de plus d'un milliard d'individus ce qui, sans la politique volontariste de planning familial serait encore bien plus importante et qui montre, en passant, le haut degré de responsabilité des dirigeants de ce pays.
Alors, messieurs, mesdames les politiciens "démocratiques", il serait temps de "balayer" devant votre porte car le tas d'immondices commence à devenir si imposant qu'il rend votre pouvoir assez opportunément...obscur, presque totalitaire, non?!.

Relation(s) Presse et Politique.

Commencons par le plus léger, quoique...
Lorsqu'il s'agit de rapports! privés en concernant l'irrésistible et régulier attrait entre une journaliste et un homme politique dont le point commun le plus visible est l'âge voire le charme inversément proportionnel de l'une vis-à vis de l'autre, on pourrait s'en amuser sauf que quelques secrets d'alcôve révélés ont généralement des effets désastreux tant sur la carrière politique personnelle que sur la crédibilité supposée de l'appareil politique en général...et ce n'est pas Petraüs qui le contredira!.
Plus sérieusement, l'essentiel de la différence entre les deux régimes tient à la diffusion et à l'accession de l'information avec schématiquement le régime totalitaire qui verrouille les canaux de diffusion et contrôle l'info via une chaîne d'état totalement soumise alors que les démocraties laissent la liberté de diffusion et de recherche de l'information à tous médias nationaux et étrangers sans oublier l'Internet et ses nouveaux moyens notamment les réseaux sociaux.
Et à ce propos, on peut commencer à s'interroger sur ce qui ressemble à une tentative de contrôle par de nouvelles mesures et lois, sous couvert bien entendu de protection de la vie privée des internautes, de la circulation et publication de photos, vidéos qui sont postées directement par des "témoins" directs de l'événement.
En cela, les pouvoirs politiques et même certains médias qui, sous certains aspects de proximité financière avec le pouvoir, ne verraient pas d'un mauvais oeil une restriction partielle voire une censure de ce formidable véhicule de libertés qu'est le Net qui aura, pour partie, déstabilisé tant les pouvoirs totalitaires que les pouvoirs démocratiques.

Sortez les piques, coupez les têtes...qui dépassent.
Au sens éthymologique, la démocratie (née en Grèce) est-elle vraiment si différente dans son fonctionnement vis à vis d'une dictature car hormis que le choix des citoyens est la plupart du temps limité à deux partis (droite-gauche), ne faut-il pas s'inquiéter de cette tendance émanant essentiellement des partis de gauche notamment français qui par rareté du pouvoir (1789, 1981, 2012) ont appris tout la force que la désinformation et la répétition de thèmes simplistes pouvaient avoir sur le peuple au point que lorsqu'ils assument, à leur tour, la plus haute charge, leurs craintes de subir eux-mêmes des critiques acerbes, injustifiées, les conduisent, comme on le constate aujourd'hui, à tenter de museler tout qui se permet de contester leur politique.
A titre d'exemple, en quoi les incessants rappels, durant 5 ans, d'un dîner somme toute privé et bien compréhensible pour quelqu'un qui malgré quelques vicissitudes de parcours accède enfin à la présidence de la République, justifie t'il de devenir le thème de campagne central occultant toute analyse objective d'une situation économique et financière catastrophique?.
Et pourtant, c'est ce qu'a su faire la gauche et ses satellites habituels jusqu'à l'overdose médiatique et avec le résultat que l'on connait.
Alors, bien sûr, la "normalité" se voulait être un rempart contre des critiques liées à la forme qui ne surent résister longtemps au fond qui très vite se révéla délétère, insultant envers tous ceux, élus politiques, patrons, artistes, journalistes qui osent ne pas apprécier béatement toutes les mesures surtout quand celles-ci faisaient préalablement l'objet de mises en cause ou d'insultes quant à d'éventuels manquements cependant non avérés de patriotisme (fiscal) dont tout à coup la liberté de circulation des biens en des personnes garantie par les lois nationales et européennes, même aux clandestins, leur serait spécifiquement interdite, d'analyses journalistiques insuffisamment complaisante à l'égard de la pensée unique gouvernante ou de gestion non philanthropique des affaires et de sociétés en principe privées alors même que les principaux gaspillages budgétaires et dépenses somptuaires sont presque exclusivement l'oeuvre de l'état et des régions qui n'ont visiblement de compte à rendre à personne!.

Et si certaines mesures typiquement idéologiques semblent improductives, contraires aux droits fondamentaux et/ou en concurrence avec celles en vigueur auprès de tous les autres pays européens, les dirigeants français, ne se remettant nullement en question, tentent d'imposer aux autres ces contraintes afin que les fausses bonnes mesures nationales puissent se maintenir, ce qui au sein d'une Europe non démocratique soumise aux lobbys et rapports de force nationaux ne pose généralement aucun problème.
Au final, la frontière entre ces types de régimes s'amenuisent même s'il reste évident que la vie individuelle reste, encore pour l'instant, plus libre et mieux protégée au sein des démocraties.

10/12/2012

Papy boomers, ex-Baby boomers.

economie,babyboom,finances.



ORIGINE

A l'issue de la deuxième guerre mondiale vers le milieu des années cinquante, l'explosion des naissances a créé la génération des "babyboomers".
Débarrassés des affres de troubles et guerres successives, ils ont réussi à développer une société tournée vers l'expansion économique et les découvertes technologiques.
Ils sont les représentants de la société de consommation progressivement remise en cause dans la mesure où cette génération encore aux commandes politiques s'essoufle économiquement et surtout industriellement.

QUEL AVENIR

Marché immobilier

Le formidable essor dû, entre autres, au nombre d'acquisitions ayant entraîné une hausse de l'offre malgré une majoration sensible des prix devrait s'inverser voire s'effondrer du fait de l'arrivée massive de biens sur le marché dans un laps de temps assez court.
D'une part, les besoins de ces nouveaux "retraités" seront plus modestes ne justifiant plus l'entretien de biens devenus trop importants.
D'autre part, pour de multiples raisons développées plus avant, la génération suivante moins nombreuse ne sera pas capable d'absorber suffisamment rapidement ce stock immobilier pour partie inadéquat et risque de connaître quelques soubresauts délicats à gérer voire un crash.

Marchés financiers

Rien n'exclut que ceux-çi connaissent un krach à l'image de celui de Septembre 1929 qui a englouti en quelques semaines des fortunes considérables ainsi qu'une récession sans précédent.
Mais autant à l'époque, la population admettait, dans sa grande majorité, les mesures de réajustement et restrictions drastiques, autant la mentalité actuelle ultra-dépendante de la puissance publique et de ses multiples protections ne s'y résignera probablement pas ce qui retardera d'autant voire anihilera tout ou partie d'un redressement indispensable.
Parallèlement au marché immobilier dont l'offre ne sera pas suffisament adaptée aux demandes et besoins liés à des bouleversements de structure familiale ce qui peut réserver quelques surprises en matière de rendements ou de prix dans un marché en déclin, un nombre conséquent de portefeuilles seront liquidés et la culture financière et boursière de la génération actuelle étant moins développée, on imagine sans peine les retournements d'indices que cet afflux provoquera.


AUTRES CONSEQUENCES

Notre système de retraites sera grandement affecté par un si grand nombre d'individus à la "charge" des actifs dont nous rappelons qu'ils seront inférieurs en nombre sans oublier que la consommation à qui l'on reproche si souvent sa "surconsommation" sans tenir compte du fait que celle-çi soutient l'emploi et les investissements.
Mais cela relève d'un autre débat dans lequel les idées philosophiques sur le sens de la vie et la place de l'homme auront vite fait d'achever le déclin amorcé.
Revenons à nos chers "papy boomers" pour qui même les retraites ne poseront pas de problèmes aussi graves que pour les générations futures du fait que la plupart ont souscrit à des mécanismes de revenus complémentaires.

L'activité économique au ralenti, les investissements moins importants sans perdre de vue que les états confrontés à des dépenses destinées à soutenir l'économie devra consacrer une partie non négligeable à l'entretien d'infrastructures et de réalisations dont la fréquentation revue à la baisse n'assurera plus l'autofinancement.
Ces budgets en déficit pèseront sur une ou deux génération(s) future(s) en attendant que le nombre d'individus actifs retrouve un certain équilibre.

L'espoir de ne pas assister à un déclin trop accentué réside sans doute dans le fait que la génération "babyboom" construite sur l'ambition et les performances n'abandonnent que progressivement les leviers de commande économiques et politiques de telle manière que ce relais puisse se passer le plus linéairement possible.

Update 11/2012

Dis Papy, c'est vrai que c'était mieux avant?

Ceux qui ont font partie de la génération Baby Boom et qui ont eu 20 ans durant les années 70-80 vous diront que cela ne fait aucun doute grâce aux progrès technologiques, scientifiques, découvertes et exploitations diverses qui ont assuré non pas l'espoir mais bien la réalité de connaître des jours nettement meilleurs.
On pourrait résumer ces années par le slogan suivant: Tout est possible.
La population peu ou pas confrontée au communautarisme ou aux conflits ou revendications de cultes alors minoritaires et/ou à une population venue d'ailleurs visait l'intégration la plus rapide possible tant pour son propre confort que pour celui de sa progéniture.

Travailler était considéré comme le moyen d'acquérir un surcroît de libertés et à une qualité de vie meilleure sans que, de prime abord, cela soit vécu comme une corvée même lorsque celui-ci était bien plus astreignant et pénible que ce que nous connaissons actuellement.
Ceux qui réussissaient, investissaient pour s'enrichir n'étaient pas systématiquement déconsidérés et décrits comme de vils fraudeurs et voleurs car si, tout le monde, loin s'en faut, n'était pas riche, le chômage-rente ne faisait pas partie des plans d'avenir et le sentiment empreint de jalousie et d'envie qui veut que de nos jours, tous se doivent de posséder, à tout prix, le même niveau de confort ne prévalait, à l'époque, que chez les voleurs et les escrocs.

Une belle époque pour ceux qui ont connu un environnement de libertés ou de contraintes moindres qui leur a permis de connaître l'envol du bel oiseau qu'était le Concorde, le grand pas du petit pas d'un astronaute sur la Lune dans une boîte à image appelée télévision, le passage de l'antique machine à écrire et du téléphone...aux premiers ordinateurs (armoires de grand-mères) et téléphone portable (de la taille d'une valise), de se faire plaisir au volant des Ferrari et autres marques de sport qui pouvaient rouler plus vite que le tracteur que les lois actuelles nous obligent de suivre...sans compter toutes les contraintes, restrictions et règlements dictés par un "Politiquement correct" qui, par exemple, réussit à trouver de la place en prison pour des propos de bars, autrefois anodins et sans conséquence, à présent qualifiés de racistes (pour autant qu'ils ne soient pas anti-blancs) alors même qu'il excuse, sous l'argumentation de dificultés d'intégration voire de rejet, le meurtre d'un commerçant assez bête pour avoir voulu défendre son pauvre bien face à quelqu'un qui bien que, sans emploi, roule en BMW.
Mais ceci relève bien entendu du cliché et tout le monde sait bien que cela n'est que l'expression d'un sentiment d'insécurité d'une population qui se voit rejetée et exclue à son tour.

Alors, oui, comme dit Papy, même si tout n'était pas rose, les rêves pouvaient rejoindre la réalité ou du moins l'embellir considérablement.
Alors, oui, comme dit Papy, même si les femmes n'en étaient qu'au début de leurs revendications bien légitimes d'égalité de droits avec les hommes, il faut bien reconnaître que le port, bien plus fréquent, de la mini-jupe ne les faisait pas systématiquement passer pour des salopes auprès de certains qui, aujourd'hui, ne se privent pas de les insulter quitte à ce que la "société démocratique" en vienne à conseiller d'éviter de porter des tenues apparemment devenues choquantes!.
Alors, oui, comme dit Papy, même si sa vue baisse, les faire passer pour des ringuards vis à vis des "jeunes" face à l'utilisation des outils technologiques actuels, que par parenthèse, les "vieux" ont, pour la plupart, inventés en sachant que ces tablettes et smartphones tactiles sont aujourd'hui si simplifiés que même un singe arrive à les piloter, fait doucement sourire...Papy.
Alors, oui, comme dit Papy, même si les gens vivent plus vieux, il est temps que sa génération, dont les valeurs empreintes d'instruction, d'éducation et de respect tout en croyant possible que sous les pavés, il y avait la plage, sont en total décalage avec celles d'aujourd'hui, décroche et s'en aille progressivement. 

01/12/2012

SexyBabes: 10 New: Vera Zvonareva, Melanie Laurent...nues.

SexyBabes, Sexy, Actrices, Nues, Videos.

Emmanuelle Béart

Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Emmanuelle Béart - (colonne droite dans SEXYVIDEO).
- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Pages: SexyStars).

SEXYBABES: ACTRICES 
Candice Bergen
- Manuela Lopez
Melanie Laurent

SEXYBABES: TV 

SEXYBABES: MUSIC 
- Axelle Red
- Elsa Lunghini

SEXYBABES: SPORTS 
- Natacha Hastings
- Stephanie Gilmore
Vera Zvonareva

SEXYBABES: TOP MODELS 
- Sophie Thalmann
- Chantal Hanse

Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Rubriques).


01/11/2012

SexyBabes: 10 New: Shy'm, Bérénice Marlowe...nues.

Photos, Videos, Sexy, Nues, Actrices, Marlowe.

Viva Bianca

Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Viva Bianca - (colonne droite dans SEXYVIDEO)
- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Pages: SexyStars).


SEXYBABES: ACTRICES
- Alison Pill
- Bérénice Marlowe
- Christa Théret
- Clémence Poésy
- Pauline Delpech
- Viva Bianca

SEXYBABES: TV 
- Berenice

SEXYBABES: MUSIC 
- Lene Nyström
- Shy'm

SEXYBABES: SPORTS 

SEXYBABES: TOP MODELS 
- Marie-Ange Casta


Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Rubriques).



15/10/2012

LOGICIELS: 10 New: Viber, Google Wallet...

Logiciels gratuits.jpg.

.

.

Tous les LOGICIELS Gratuits avec descriptions et liens directs classés dans les rubriques LOGICIELS (Colonne gauche).

-----------------------------------------------------------------------------------



LOGICIELS: Astuces Gadgets (A-N)



- Bottlenose

- Explee

- Newslee

- Kippt

.



LOGICIELS: Astuces Gadgets (0-Z):



- PinReach

- PinPuff

- Viber




LOGICIELS: Jeux Music Photos



- Catch




LOGICIELS: Sécurités Utilitaires



- Google Wallet




_________________________________________________________________________



Pour rappel:



Tous les liens directs vers tous les logiciels gratuits à retrouver dans les rubriques LOGICIELS.

01/10/2012

SexyBabes: 10 New: Adriana (Karembeu), Audrey Lamy...nues.

Sandrine Kiberlain,Photos,Videos,Nues,Sexy,Actrices.

Sandrine Kiberlain

Ce mois,


- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Sandrine Kiberlain - (colonne droite dans SEXYVIDEO).
- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Catégories: SexyStars).


.


SEXYBABES: ACTRICES 
- Audrey Lamy

- Rumer Willis 

SEXYBABES: TV
- Severine Ferrer

SEXYBABES: MUSIC

SEXYBABES: SPORTS 
- Elena Dementieva

- Leryn Franco

SEXYBABES: TOP MODELS 

- Holly Peers

- Lindsey Strutt

- Alice Delhal

- Alessandra Ambrosio

- Alexandra (Karembeu) Sklenarikova


.

















15/09/2012

Diversité culturelle et/ou Néo-colonialisme?!.

Diversité,Politique,Société,Peuples.

Le monde évolue, les mentalités régressent.

Avec le recul historique d'une vingtaine d'années, on commence à entrevoir assez précisément les futurs contours de ce que ce changement de siècle nous fera vivre.
En quelques mots, plus avant détaillés, ceci pourrait se résumer en un retour vers de la censure cultuelle et des interdits sociaux renforçés par le déclin avéré de l'Occident et de ses valeurs de tolérance.
Factuellement, ces valeurs que certains voulaient, croyaient universelles n'auront pas su résister à la mondialisation tant la confrontation, l'inter-pénétration de visions et de systèmes culturels et surtout cultuels différents voire antinomiques conduiront à l'explosion de cette construction intellectuelle qui, à tort, pensait pouvoir absorber, intégrer des individus et groupes qui progressivement ont eux-mêmes renoncé à cette assimilation.
S'en étonner relève dès lors de la méconnaissance irresponsable de l'histoire séculaire des peuples.

En tous temps, tous lieux, et les différentes phases notamment du colonialisme en sont aussi la preuve, le pouvoir a été capté par la population la plus agressive, la plus dominante dans sa volonté d'imposer aux peuples conquis, envahis ou devenus minoritaires leurs lois d'"importation" et jamais, au grand dam de nos "Bisounours", des récriminations étouffées n'ont pu être éteintes, apaisées au nom d'un hypothétique "vivre ensemble" qui, comme le monde en témoigne quotidiennement, dès la moindre étincelle se sont illico réveillées au terme de violences et de massacres moins aveugles qu'il n'y parait.

Colonisation et immigration.

Qui peut sincèrement croire que des colonisateurs seront remerciés d'être venus d'autres pays voire d'autres continents en gardant ou en imposant leurs moeurs, coutumes et valeurs fondamentalement différentes.
Même en considérant que quelquefois certains apports, avancées en termes d'infrastructures (routes, écoles...) ou que grâce au travail fourni par l'exploitation de richesses par exemple minières, certains de ces "locaux" ont pu, exceptés les cas d'esclavagisme (faut-il vraiment le préciser?), acquérir un niveau de vie meilleur.
Le fait même que pour beaucoup de ces populations, une fois l'indépendance acquise, le retour à la vie et à leurs coutumes ancestrales laissant pour l'essentiel les infrastructures à l'abandon alors que celles-ci, bien gérées, auraient certainement pu leur assurer une prospérité équivalente à celle qu'avaient su en tirer les colonisateurs.

Comme défini plus haut, l'équilibre des pouvoirs n'est qu'une vue de l'esprit et de fait la puissance réelle résulte soit de la richesse soit du nombre d'individus et c'est ici que l'Europe qui n'a déjà depuis quelques temps plus de puissance que les leurres que continuent de distiller les politiciens de chaque nation qui compose cet ensemble hétéroclite voit ses valeurs fondatrices s'étioler au nom d'un hypocrite aveu de faiblesse tant l'échec de ce qu'on appelle l'intégration est patent.
Ici on commence déjà à entendre poindre les assertions de stigmatisations, xénophobies et autres racismes mis en avant afin de décridibiliser toute analyse critique mais objective afin de rassurer la communauté puissante de la Pensée unique.

Manipulation de la stigmatisation

Certains d'ailleurs ont si bien compris tout le profit personnel voire commercial qu'ils peuvent tirer de cette carence en matière de droits et de devoirs qu'ils en font un véritable fonds de commerce et que tels des snipers, on les voit tirer sur tout ce qui pourrait entraver leur volonté de lobotomiser la société.
Quelques exemples non dénués parfois d'humour:
Comment peut-on encore rechercher un délinquant, meurtrier qui ne serait pas blanc et blond de cheveux...?, il n'est qu'à écouter ce genre de descrptions lors d'alertes télévisées pour s'amuser de la précaution verbale face à un cliché "exotique"!.
Et cette censure est multi-formes quand on s'émeut de la campagne de Babybel (les vacances de malade mental) qui a fait réagir des associations d'handicapés scandalisées.
Heureusement qu'elles ont fait le buzz sans quoi la campagne de Babybel serait passée inaperçue!.
Nike vient aussi de s'attirer les foudres de ces garants de la censure à tout-va avec sa campagne intitulée: Trouvez votre grandeur (il est vrai que tout le monde pense plutôt: grosseur) dans laquelle un jeune "très enveloppé" pour ne plus oser dire obèse! court afin de tenter de récupérer ligne et santé.
Finalement et malheureusement, les seules à vraiment pâtir de cette régression de libertés sont les femmes qui voient bien la difficulté grandissante de porter des vêtements (jupes, robes toujours trop courtes) en rues sans parler de bikinis ou pire encore s'exposer topless sur une plage sans se faire traiter de tous les noms (enfin surtout certains) par des hommes au langage certes aussi limité que leur tolérance ou simple et essentiel respect.
A ce propos, la vidéo (qui "bizarrement" disparait du web) tournée par Sofie Peeters dans les rues de Bruxelles, capitale de l'Europe est édifiante de ce que des femmes subissent quotidiennement.
Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo : S PEETERS

Droits et non-devoirs

Ce déni des droits de la femme s'importe de plus en plus ouvertement avec entre autres, les "différences" imposées entre filles et garçons notamment en matière d'éducation à l'école, de l'exclusion de certains cours ou d'occultation de certains faits historiques jugés communautairement déplaisants.
Tout ce retour aux communautarismes culturels et/ou cultuels est encore renforcé par la création d'écoles, de banques... jusque y compris des sites de rencontres confessionnels ou que comme récemment en Belgique un adjoint au maire (bourgmestre) musulman ne décrète l'interdiction de roulage dans un périmètre dévolu à la pratique du ramadan...
La "connerie" n'étant, en matière de respect de la femme, pas que religieuse, celle-ci s'illustre assez bien aux USA lorsque des politiciens assimilent pour les uns qu'un enfant ne peut naître d'un viol non consenti ou que cet enfant né d'un viol équivaudrait à celui d'un enfant né hors-mariage!.
Ou à l'inverse, le tollé d'indignations suivis de procès lorsque certains américains aperçoivent ou croient entrevoir le bout d'un téton lors de shows musicaux, sportifs...

Tout n'étant que lobbies et groupes de pressions, on voit également grandir la difficulté d'expulsion d'un individu, fut-il illégal voire délinquant, sous peine de réactions indignées d'associations de bienfaisance qui malheureusement n'ont jamais la bonne idée d'ajouter à leurs bonnes paroles les actes et de prendre totalement à leurs charges exclusives l'hébergement et le suivi de ce pauvre hère tombé en Europe...par hasard.

L'intolérance ne trouve t'elle pas toujours sa source dans la trop grande tolérance et la permissivité à l'instar de ces parents qui renoncent à toute limite dans l'éducation de leur enfant?.
Face à une Europe vieillissante en déliquescence dont la majorité des individus non confrontés aux conflits internes depuis longtemps mais craignant pour l'avenir économique personnel de ses enfants, des communautés nouvelles, énergiques et d'autant plus revendicatrices que l'opposition à celles-ci est faible ou inexistante, ont actés les avantages potentiels de pouvoir obtenir des droits particuliers sans devoirs correspondants.

L'échec de l'intégration "bisounoursienne" vient partiellement du fait que cela aura été aux autochtones de s'adapter au mode de vie des allochtones et non l'inverse ce qui provoque chez les moins instruits un rejet total de l'autre et une inquiétante montée des nationalismes exacerbés essentiellement dues à l'irresponsabilité des politiciens européens dont la face en ce domaine comme dans malheureusement tant d'autres est bien plus voilée que la plus musulmane des femmes.
Pour mieux illustrer ce qui précède, revenons sur la viande halal qui de "réservée" à une communauté est à présent consommée par tant d'autres à l'insu de leur plein gré?.
Non seulement, l'inverse ne serait pas accepté mais on relèvera l'étude sur les risques sanitaires non négligeables liés à ce mode, assez barbare, de mise à mort et de débitage de viande.

Cliquez sur ce lien: Viande halal: risques sanitaires.

Communautarismes religieux

Enfin, l'actualité nous le rappelle sans cesse et le fera probablement de manière plus accrue encore lorsqu'on voit les réactions virulentes, intolérantes des "défenseurs de l'islam" notamment sur les réseaux sociaux et autres forums.
Autant la raillerie grossière envers, particulièrement, la religion catholique n'entraîne aucun mouvemenet de foule ou indignation politique, autant la moindre allusion à la religion islamique provoque émeutes, déprédations voire meurtres ou, a minima, appel au meurtre ainsi qu'un déferlement international de communiqué politique défendant, tout à coup, la liberté de culte...!.
Article à lire: Guerre et Paix...entre religions.

Le colonialisme mondialisé sera t'il religieux, communautaire et régressif?.
Tout porte à croire que confrontation d'idées et de sociétés diverses conduit non pas à l'intégration de tous avec le respect de chacun mais bien à une nouvelle partition de pouvoirs dominants soutenus par la fulgurante et inexorable ascension des réseaux dits sociaux qui n'échappent pas à la règle qu'en toute innovation, le meilleur malheureusement minoritaire cotoie le pire plus accessible à la masse.
Que doit-on penser aussi de l'indépendance toute relative de ceux, dirigeant(s) comme modérateurs qui tolèrent et sanctionnent les contenus sur base de critères mal définis et subjectifs voire religieux ou philosophiques qui, insidieusement, restreignent la liberté sur la toile Internet.

Ignorer ces vérités exposeront les sociétés à des tensions meurtrières continuellement abritées derrière une soi-disante cause supérieure, guide suprême et autres dieux et prophètes dignes des plus mauvais conte de fées pour individus souvent peu instruits ou manipulables en raison de leur absence de libertés de réflexion et de paroles et facilement mobilisables en masse univoque.

01/09/2012

SexyBabes: 10 New: Miley Cyrus, Marine Vignes...nues.

Clothilde Coureau.jpg.

Clotilde Courau.

.


SEXYBABES


Ce mois,


- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Clotilde Courau - (colonne droite dans SEXYVIDEO).


.


__________________________________________________________________________________


- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Catégories: SexyBabes).


Liste des 10 nouvelles photos de célébrités nues:


.


SEXYBABES: ACTRICES 


-------------------------------------------


- Coline D'Inca


.


SEXYBABES: TV 


----------------------------


- Celine Bosquet

- Zita Lotis-Faure

- Marine Vignes

- Radka Kocurova

- Stephanie Antoine


.





SEXYBABES: MUSIC 

---------------------------


- Miley Cyrus


.





SEXYBABES: SPORTS 


---------------------------


- Lokelani Mc Michael

- Antonija Misura

- Anna Baranska



.





SEXYBABES: TOP MODELS 


----------------------------------


-


.





Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Catégories).


_______________________________________________________________________

15/08/2012

LOGICIELS: 10 New: Scoop.it, MyJobCompany...

Logiciels gratuits.jpg.
.
.

Tous les LOGICIELS Gratuits avec descriptions et liens directs classés dans les rubriques LOGICIELS (Colonne gauche).


.

LOGICIELS: Astuces Gadgets (A-N): 

- AnyDo
- MyJobCompany
- About.me
- Issuu
.

LOGICIELS: Astuces Gadgets (0-Z): 

- Scoop.it
- PinPuff

-

LOGICIELS: Jeux Music Photos: 


- Dilandeau
- Free Any Burn
- Grabilla

LOGICIELS: Sécurités Utilitaires: 


- Alerti

-

_________________________________________________________________________

Pour rappel:

Tous les liens directs vers tous les logiciels gratuits à retrouver dans les rubriques LOGICIELS.

01/08/2012

SexyBabes: 10 New: Sheryfa Luna, Tania Cagnotto...nues.

Eva  Green.jpg.

Eva Green


.

SEXYBABES

Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Eva Green - (colonne droite dans SEXYVIDEO).

.

__________________________________________________________________________________

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Catégories: SexyBabes).

Liste des 10 nouvelles photos de célébrités nues:

.

SEXYBABES: ACTRICES 

-------------------------------------------

-

-

.

SEXYBABES: TV 

----------------------------

- Maureen Dor

.



SEXYBABES: MUSIC 

---------------------------

- Sheryfa Luna

.



SEXYBABES: SPORTS 

---------------------------

- Tania Cagnotto

- Regina Segreeva

- Lolo Jones

- Casey Eastham

- Beate Gauss

- Angela Maurer

- Christiana Surer

.



SEXYBABES: TOP MODELS 

----------------------------------

- Madison Welch

-

.



Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Catégories).

_____________________________________________________________________________

16/07/2012

Touche pas à mon...job!.

Job,emploi,travail,chomage,argent.
.

Mondialisation et crises.

Voilà bien un de ces nombreux mots que les médias, politiciens, syndicats...se plaisent à répéter sans cesse en préambule et presque en justification de tous problèmes socio-économiques actuels.
A croire que, sans remonter aux échanges commerciaux datant de l'époque de Ch. Colomb, le monde serait tout à coup plongé dans une compétition effrénée alors qu'une fois encore celle-ci a toujours existé et n'a été que croissante tant la découverte du monde a constamment permis la confrontation, l'exploitation des richesses et des populations issus de continents ou parties de la planète soumises autrefois à la puissance coloniale remplacée progressivement par la puissance économique et financière actuellement affaiblie par des choix politiques.

L'Europe traverse plus que tout autre région développée du monde une crise qui n'est que le reflet de ce que les politiciens nationaux se refusent à admettre jusqu'à mettre en péril la construction de la seule entité viable que constitue la zone euro car d'un poids comparable aux autres puissances qui, sans cela, se comporteront en "chacals" et se répartiront les restes de morceaux de choix de ce qui fut pendant longtemps la superpuissance mondiale.
Ce déclin est encore accentué toujours par les mêmes politiques qui d'ingérences militaires en leçons de morale démocratique semblent incapables de mesurer, y compris devant les conséquences immédiates de leurs décisions, les effets désastreux sur les populations pour lesquelles ils se disaient investis d'une mission quasi-divine! de protection.
A titre d'exemple, ce que les bisounours ont appelé poétiquement "Printemps arabes" et qui se conclut par un retour en arrière de quelques siècles ne fut-ce que dans le respect des droits? des femmes sans parler de la régression économique et financière de pays, jusqu'il y a peu, suffisamment riches et ce dans l'indifférence de ceux qui, voici quelques mois, affichaient très médiatiquement leur sentiment de honte face à ces dénis de démocratie.

L'Europe et l'Euro.

Comme déjà évoqué plus haut, la responsabilité des hommes et femmes politiques dans le déclin des états européens est patente.
En effet, face à une concurrence forte, non seulement aucune mesure économique protégeant ou incitant au maintien de filières industrielles n'a vraiment été prise et ne parlons même pas de taxes à l'entrée de l'espace européen que USA et Chine ne se privent pas d'appliquer sur leurs territoires respectifs.

De plus, comme si le fatras de mesures, décrets et lois intra-européennes au niveau de chaque état ne suffisait pas, celles-ci sont démultipliées presqu'à l'infini par des mesures, décrets et lois européens jusqu'à l'absurde de la contradiction entre lois nationales et supra-nationales.

Ne nous leurrons pas sur les responsabilités car quelquefois celles-ci sont aussi de nature citoyennes surtout en matière d'écologie car plus personne en Europe occidentale ne veut voir une usine à la porte de son petit lotissement en pleine nature autrefois espace agricole disparu depuis car l'exploitation et le charroi étaient trop bruyants pour les nouveaux arrivants.
De même que les déchets sont, au mieux, déposés dans des poubelles et véhiculés jusqu'à une usine de traitement qui, exige t'on, sera installée loin, très loin de son coin d'air pur dans lequel plus aucun projet d'autoroute, zoning industriel, voie de chemins de fer voire extension d'aéroport ne peut avoir la moindre chance d'être implanté...mais à l'inverse, que ne regrette t'on la désertification industrielle causée par ces "vilains" patrons exclusivement soucieux du bien-être des actionnaires et qui préfèrent délocaliser sous des cieux économiques et politiques plus accueillants!.

Et l'euro, cette monnaie unique dont les politiciens se vantent alors que celle-ci ne fonctionne que parce que les marchés financiers, vous savez ces autres "vilains" traders profiteurs, la soutienne.
On aurait pu espérer que les politiciens finissent par comprendre qu'en temps de crise, la solution la plus efficace de soutien aux économies, de règlements des dettes publiques, (dont on ne soulignera probablement jamais qu'elles n'ont atteint ce niveau ingérable que par la seule irresponsabilité des politiciens qui tant par démagogie que par particratie électoraliste ont continué de creuser ces déficits), aurait été de ne pas tenir ces discours presque machiste sur la force de la monnaie unique alors même qu'un retour rapide à une parité USD/Euro soulagerait populations et économies.

Au lieu de cela, ils fustigent les agences de notation qui osent dégrader l'un ou l'autre pays européen jusqu'à proposer non pas un programme raisonnable de retour à une saine gestion car cela mettrait en évidence leurs propres carences mais bien la création d'une agence européenne qu'ils osent, sans rire, prétendre indépendante de tout pouvoir politique qui l'inciterait à une bienveillante complaisance.
Ni responsables, ni coupables!.

De même quand par des centaines de mesures nationales et européennes, les entreprises connaissent d'importantes difficultés et qui, tels des dominos, les font chuter les unes après les autres, ils pointent du doigt de manière assez grossière les responsabilités de ces patrons cupides ne pensant à distribuer l'argent péniblement gagné par les salariés à des actionnaires rentiers passifs voire dormants.

Mais alors, pourquoi lorsque des actes répréhensibles sont commis par des individus, doit-on toujours , politiquement correct oblige, les présenter comme émanant d'une faible minorité de personnes et qu'en matière de financiers, patronnat...cette règle ne prévale pas et, qu'à priori, ils sont tous coupables de manière collective.
De même que sans l'entreprise privée, il n'y a plus d'emploi, de la même manière il convient de souligner que sans actionnaires, prêteurs...il n'y aurait plus ni entreprise ni même d'état qui pourtant de manière autoritaire vient de déclarer les créances notamment grecques nulles.
Un peu comme si les citoyens indignés ou non déclaraient que l'impôt perçu par l'état serait nul...

L'emploi et ses règles anti-emplois.

Avez-vous déjà simplement fait le compte des contraintes liées à l'embauche, maintien et licenciement auxquelles les entreprises européennes sont soumises vis à vis d'autres parties du globe et la réponse à la question des délocalisations se trouvent dans son énoncé.
De plus, l'argumentaire de culpabilisation dénoncé plus haut et qui essentiellement trouve écho auprès des partis de gauche ainsi que parmi leurs satellites que sont les syndicats dont, à l'exception allemande, l'attitude d'opposition systématique, dogmatique ne contribue ni au débat ni même à une avancée des désirs et besoins des uns et des autres sans compter que tout blocage détériore le climat social, le regard d'investisseurs étrangers quand ce n'est tout simplement pas l'outil voire les personnes qui en sont les victimes.
La mentalité européenne ne conçoit plus qu'une personne puisse être un jour confrontée à une fermeture, délocalisation comme si, à l'instar des fonctionnaires d'état, le salarié engagé par la société privée y restait en évoluant jusqu'à la mort non plus de l'entreprise mais de la sienne.

De l'actualité dramatique récente, on retiendra la "vague" de suicides qualifiée malencontreusement et plutôt sottement de "mode" par un patron tout en s'interrogeant, pour ceux qui gardent un minimum de sens critique, sur l'opportunisme dont font preuve les syndicats en réussissant à mettre en examen ledit patron et ses deux collaborateurs grâce à une justice dont beaucoup de magistrats n'hésitent plus à mettre en avant leurs appartenances politiques alors que devrait se poser la question suivante:
A quoi servent les syndicats auxquels les salariés versent des cotisations si ceux-ci, en principe proches du salarié en difficulté, sont incapables de l'aider soit à améliorer sa situation au sein de son service soit à l'épauler dans la recherche d'un emploi dans un environnement moins hostile à ses yeux?.
Pour les syndicats, qualifier ces suicides de messages d'alerte d'un malaise au sein de l'entreprise fait preuve au mieux de l'inutilité de ces organismes lorsque ceux-ci n'adoptent pas le concept de partenaires et à tout le moins d'un cynisme effroyable en culpabilisant un staff dont certaines décisions peuvent être critiquées mais qui, pourtant du moins au sein d'entreprises européennes soumises à quantité de règlements stricts vis à vis de ce que connaissent, subissent les travailleurs d'autres contrées devraient éviter la récupération médiatique politisée de ce qui pourrait, comme très souvent, n'être que l'aboutissement malheureux d'une personne en grande fragilité qui ne peut plus prendre conscience de l'égoïsme d'un geste ultime qui , en définitive, ne fera souffrir que les êtres qu'il est censé chérir plus que tout, y compris lorsque ce geste accompli sur le lieu du travail est qualifié d'accident du travail assurant ainsi un revenu à sa famille qui devra vivre avec le souvenir mensuel de ce geste de désespoir.

The new deal: LA solution.

Pour couper court à la logorrhée politicienne montante actuelle visant à opposer salariés et actionnaires, la solution audacieuse non encore évoquée et qui pourtant semble cohérente serait de transformer tout salarié en actionnaire de la société pour laquelle il travaille.
Voilà qui lui permettrait d'acquérir le sentiment, la réalité matérielle et financière de sa propre contribution à la richesse induite par le développement de ladite entreprise.
De même, le discours syndical se verrait enfin responsabiliser par le fait que toute action de grêve inappropriée leur serait reprochée car susceptible de menacer la survie ou au minimum les bénéfices de la société et par conséquent les bonus à attribuer à tous ses salariés.
Mais peut-être est-ce justement cette responsabilité dont les syndicats incantatoires ne voudraient pas?!.

Finalement, cette innovation majeure dans les rapports entre individus qui au lieu de les opposer dans une confrontation stérile et digne des temps de la Révolution de 1789 devrait contribuer à une mise en commun des forces du travail et de la finance en vue de retrouver à nouveau la compétitivité et relativiserait en passant le sempiternel argument des différences de charge qui n'explique pas tout et en tout cas ne suffirait pas à redynamiser nos industries et à revitaliser un tissu économique dont l'usure est évidente...du moins si on ne continue pas à se voiler la face.

Pour conclure sous forme de métaphore, on se doit de constater que si le travail était une valeur boursière, celle-ci serait fortement décotée et peu recommandable à l'achat tant les différents pouvoirs politiques nationaux et depuis quelques temps surtout européens l'ont bridé en promulguant quantité de contraintes jusqu'aux plus absurdes mais venant de fonctionnaires ultra-protégés et surpayés, ceci explique probablement cela.
En effet, comment l'entreprise peut-elle s'organiser face à des règles qui permettent aux salariés en congés de poursuivre ceux-ci si la météo n'a pas été favorable ou encore la perversion de la discrimination positive qui affiche des emplois "religieux" ciblés de facto musulmans car dans ce domaine, il faut avouer qu'il est assez rare de devoir engager une employée catholique habillée comme une nonne!.
Et des exemples de ce type dont on constate que la seule cohérence qui s'en dégage n'est que politicienne alors même que les acteurs concernés du monde du travail sont écartés de tout débat.
Après, hypocrisie suprême, on s'émeut de la montée inexorable du chômage, surtout des jeunes, alors que ceux-ci, bien plus que la génération précédente encore partiellement élevée dans le respect de la valeur travail censée être porteuse de plus d'aisance face à l'absence de travail, ont bien compris que la différence entre "revenus" du chômage et revenus des bas salaires ne les incitaient nullement à faire l'effort de s'astreindre à un rythme de vie moins libre sans compter qu'au bout du mois, la différence net/poche n'était guère motivante voire inférieure en fonction des frais divers à engager pour se rendre au travail.

Mais cela n'étant pas non plus "politiquement correct" à dire ou écrire, gageons que le chômage n'est pas prêt de voir sa courbe s'inverser durablement surtout qu'une fois encore, on se plaira à souligner en dépit des chiffres contraires que ce sont les entreprises qui n'offrent pas du boulot suffisamment rémunéré.
Et pendant ce temps, nos économies deviennent les sous-douées de la mondialisation jusqu'au jour, assez prochain, où celles-ci seront affublés de ce vocable condescendant que pour l'instant nous attribuons à d'autres, à savoir: émergent.

01/07/2012

SexyBabes: 10 New: Saïda Jawal, Logan Tom...nues.

Sexy,Babes,Molly Ringwald,Nues.

Molly Ringwald


.

SEXYBABES

Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Molly Ringwald - (colonne droite dans SEXYVIDEO).

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Pages: SexyStars).

Liste des 10 nouvelles photos de célébrités nues:

.

SEXYBABES: ACTRICES 

-----------------------------------

- Saïda Jawal

- Molly Ringwald

- Muriel Montossey

.

SEXYBABES: TV 

----------------------------

-

.



SEXYBABES: MUSIC

---------------------------

-

.



SEXYBABES: SPORTS 

---------------------------

- Niki Gudex

- Logan Tom

- Malia Jones

- Anna Rawson

- Haley Cope

.



SEXYBABES: TOP MODELS 

----------------------------------

- Jenny Mc Carthy

- Sam Heuston

.



Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Catégories).

_________________________________________________________________________

15/06/2012

La banlieue, c'est Top délire!.

Banlieues.jpg.

On est jeunes et on vous emmerde!.


Principalement à la suite de troubles, brûlages non pas de culottes mais de poubelles, voitures, bus...et ceci surtout en période de beau temps (plus agréable pour traîner en rue), quelques reportages sont consacrés à ce que les journalistes appellent le "malaise des banlieues" avec en conclusion l'inévitable analyse des "experts" ponctués par les déclarations toujours fermes presque guerrières de tels ou tels responsables politiques dont l'indignation fluctue en fonction des dégâts produits mais surtout de la couverture des chaînes de télévision présentes.

Moi, Kevin, fils de banlieue

Français 17 ans et vivant seul avec ma mère depuis que mon père, qui la battait souvent pour un oui ou pour un non et au minimum chaque fois qu'en début de mois, après avoir touché son salaire (rectification: son chômage), elle osait lui reprocher d'en avoir bu le tiers avec des copains jusqu'au petit matin avec pour conséquence que la vie de la famille s'en trouvait plus difficile encore.
Alors au bout d'un certain temps, il en a eu marre et est parti avec une de ses copines de beuveries occasionnelles me laissant dès mes 13 ans avec ma mère qui se crut obligée d'exercer une autorité nouvelle, notamment à cause de mes absences répétées à l'école (trop nuls, les profs).
Ce qui se passa plus ou moins bien jusqu'à ce que, gagnant en force et en amis, je pus lui montrer que, quelques gifles et serrements de poings bien placés, force était à moi..!.
Enfin, dans l'ensemble, tant qu'elle est là pour laver mes fringues, me faire à manger et ranger ma chambre (au départ, c'était la sienne mais vu qu'elle est seule, je lui laisse le convertible dans le salon), j'avoue qu'ainsi, elle ne me pompe pas trop l'air et que ma vie est assez chouette.

D'autant que dans la cité, ce ne sont pas les filles qui manquent même si le nombre de greluches faciles diminue car comme le dit mon pote Omar, on ne touche pas celles qui sont dignes de foi (traduisez: les voilées dont ce bout de tissu assure bien plus une protection sexuelle et physique qu'une simple appartenance à une foi ou à une communauté ).Une de mes dernières: Cindy souvent provocante en petit top et jupe courte était vraiment super bonne à baiser jusqu'au jour où "amoureuse" elle me collait tellement que je commençais à perdre la liberté...de m'en faire d'autres!.
C'est alors que quelques copains m'ont donné l'idée, qu'après lui avoir fait boire pas mal d'alcool, de la leur prêter pendant que moi, je filme la scène avec mon iphone (ben oui, on a les moyens, nous!).
Fallait la voir, même si au début elle faisait semblant de refuser comme au fil des mecs qui l'enfournaient et qui, très vite, ne lui faisaient pas boire que de l'alcool..., elle avait fini par se laisser faire presque comme si elle en redemandait.
Et comme le lendemain, elle prétendait ne se souvenir de rien, on lui a montré la vidéo avec menace de la balancer sur le Net ce qui lui a fait si peur qu'au lieu de louer la vidéo on a fini par profiter de cette bouche à pipes à notre aise jusqu'à ce qu'on s'en lasse et qu'on refile cette pute contre quelques billets à des "clients" parfois même locataires du même immeuble.

Oh, la belle vie...

Grâce à cette conne de Cindy, j'ai pu trouver une bonne place dans la bande d'Omar qui contrôle déjà deux immeubles de la cité avec son auto entreprise de trafics en tout genre mais surtout centrée sur la drogue facile à dealer et qui, pour de petites quantités faciles à cacher notamment chez ma mère ou d'autres apparts complices ou contraints de l'être, rapportent un max de blé.
Un jour prochain, je tournerai moi aussi dans les quartiers au volant de ma "béhèm" et toutes les salopes non voilées qui ne demanderont qu'à devenir ma meuf du mois avant que je les jette ou offre à d'autres caïds.

Cette vie serait peinarde si d'autres quartiers ne nous provoquaient pas constamment en bagarre au couteau ou, et ce surtout depuis que les immigrés de l'Est s'en mêlent, Kalachnikov à l'appui.
Alors on investit, nous aussi, pour notre protection parce qu'on ne va quand même pas appeler les flics sauf pour leur balancer toutes sortes de projectiles jusqu'à ce qu'ils détalent à toute vitesse.
Merde quoi, on est chez nous dans ce pays merveilleux qui nous protège de tous ceux qui estiment devoir nous remettre dans le droit chemin alors qu'il n'y a rien à nous offrir vu que déjà on a pas le moindre diplôme et que de toute manière, pourquoi travailler au smic alors qu'on se le fait en 2 jours.
De plus, on a bien compris que si on vient nous faire chier, il n'y a qu'à foutre le bordel et les autorités détestant ce spectacle du désordre calment bien vite les ardeurs de certains flics sans compter que, nous aussi, on sait où ils et elles habitent...

Conclusion

Au fil du temps, on ne peut que constater que ces trafiquants modernes ont conclu un semblant de pacte avec les autorités, sorte de modus vivendi, par lequel le pouvoir qui a bien trop peur que l'on vienne perturber quelques beaux quartiers aux alentours, préfère confiner la "racaille" plutôt que de les voir se déployer au sein des villes avec de temps à autre une action "coup de poing" à peu près inefficace et qui ne surprend plus personne.

Pour dérider un peu tous les pisse-vinaigre qui sont péniblement arrivés au bout de cet article et qui n'y ont vu qu'un cliché évidemment raciste et xénophobe et non le vécu de centaines de personnes qui subissent la loi du plus petit nombre, disons avec humour que si pour Séguéla, ne pas avoir de Rolex à 50ans est un échec, pour ces gars-là..., c'est ne pas avoir de Kalach à 20ans qui en est un!.


Merci à Kevin, Omar, Mouloud et tous et toutes les autres pour le témoignage dont le compte-rendu est plus dans l'esprit que dans la lettre tant certains ont parfois l'impression de ne plus faire partie de la même nation.

Qu'on ne s'y trompe pas, tout acte isolé, toute violence insuffisament réprimandée au départ par peur de "stigmatisation" finit par se banaliser et en l'occurence, les femmes en sont et seront les principales victimes.
Et non seulement, ces femmes sont conditionnées par une partie de la population qui se prévaut d'un "respect" religieux pour imposer ou conseiller "vigoureusement" un vêtement, une attitude mais aussi, et ceci est nettement plus troublant, par l'adaptation progressive de l'ensemble de la population qui se voit contrainte de suivre (subir) des règlements discriminants sur l'apparence vestimentaire des femmes, musulmanes ou non.
A titre d'exemples:
Longueur des jupes à l'école, horaires différents pour les piscines en fonction du sexe, nombre de boutons de chemisier ouvert en tournoi de jeux d'échecs!, port du voile autorisé aux prochains J.O..

Mais ne dit-on pas que la diversité culturelle contribue à la richesse...de ceux et celles qui n'en ont pas!.

01/06/2012

SexyBabes: 10 New: Helene de Fougerolles, Petra Nemcova...nues.

Actrices,Sexy,Nues,Julie Fournier,Videos.

Julie Fournier


.

SEXYBABES

Ce mois,

- 1. Visionnez la vidéo sexy de - Julie Fournier - (colonne droite dans SEXYVIDEO).

- 2. Parcourez les photos des célébrités suivantes dans ( colonne gauche dans Pages: SexyStars).

Liste des 10 nouvelles photos de célébrités nues:

.

SEXYBABES: ACTRICES 
-----------------------------------

- Heather Morris

- Daniele Evenou

- Helene de Fougerolles

- Veronique Jannot

- Helene Noguerra

.

SEXYBABES: TV 

----------------------------

- Daphne Burki

-

.



SEXYBABES: MUSIC 

---------------------------

- Sandra Kim

-

.



SEXYBABES: SPORTS 

---------------------------

-

.



SEXYBABES: TOP MODELS 

----------------------------------

- Tara Palmer Tomkinson

- Nives Celzijus

- Petra Nemcova

.



Pour rappel: TOUTES les photos sont dans SEXYBABES (colonne gauche sous Catégories).

_________________________________________________________________________

15/05/2012

LOGICIELS: 10 New: PhoneDeck, AirDroïd, Nuji...

Logiciels gratuits.jpg.

Tous les LOGICIELS Gratuits avec descriptions et liens directs classés dans les rubriques LOGICIELS (Colonne gauche).



LOGICIELS: Astuces Gadgets (A-N):



- AirDroïd

- BlueStacks

- Mention

- Nuji

.



LOGICIELS: Astuces Gadgets (0-Z): 




- Schemer

- PhoneDeck

- PinView



-



LOGICIELS: Jeux Music Photos: 



- Ribbet

- Sworly

- FreeMake



LOGICIELS: Sécurités Utilitaires: 




_________________________________________________________________________



Pour rappel:



Tous les liens directs vers tous les logiciels gratuits à retrouver dans les rubriques LOGICIELS.

07/05/2012

Présidentielles françaises: 2 petits tours...! (UPDATE final)

Sarko,Sarkozy,Hollande,France,Elections.

Sarkollande.

Que retenir de cette élection?

Sur la forme, la pression médiatique qui, visiblement, est moins inféodée au pouvoir de droite que de gauche a éte constante dans ses rappels quant aux attitudes de début de mandat et déclarations à l'emporte-pièce quelquefois grossières de Nicolas Sarkozy alors que dans le même temps et sur le fond, rien ne lui a été vraiment reproché (hormis le "bouclier fiscal" mal compris parce que mal défendu et retiré depuis) à telle enseigne que tout le long de son mandat, les sondages de popularité étaient excellents pour son premier ministre F.Fillon, artisan de la politique de N. Sarkozy lui-même impopulaire!.

Mais alors...pourquoi tant de haine?

Probablement a t'il été perçu, à tort ou à raison, comme quelqu'un d'arrogant, imbu de sa personne et dont la taille de son égo était inversément proportionnel à celle de son physique...

Car, dans les faits, y a t'il un pays, hormis les dictatures, qui soit à ce point victime des médias pour qu'un peuple se laisse dicter sa conduite au point de virer un Président non pas sur un bilan détestable quand objectivement celui-ci n'est que comparable et équivalent à ceux du passé et, faisons confiance à l'irresponsabilité particratique, probablement à ceux de l'avenir mais exclusivement sur des rappels de faits jugés honteux de début de mandat.

Mais alors...quels sont ces faits honteux?

Que reproche t'on à Nicolas Sarkozy qui justifie sa défaite si ce n'est la soirée de l'élection 2007 où il se rend au Fouquet's brasserie de luxe bien connue avec quelques amis notamment de son épouse de l'époque (Cécilia) de laquelle il divorcera peu après ou encore les trois jours passés toujours avec Cécilia sur le yacht d'un ami non pas d'ailleurs aux frais de la République..
Pour rappel, ces deux événements absolument détestables se limitent donc à 4 jours du premier mois d'un mandat de 5 ans et lui ont valu les rappels incessants dans la presse et dans l'opposition politique tout au long de sa présidence occultant sciemment toutes réformes ou lois éventuellement profitables à la société.

Mais alors...qu'en penser?

Probablement au vu de l'indignation suscitée par tant de déploiements d'opulence en 3 jours sur 5 ans...faut-il fermer le Fouquet's, mettre en faillite toute l'industrie du luxe (hôtels, restaurants, parfumeries et autres manufactures) et expliquer à ces nouveaux chômeurs de l'industrie dont, par ailleurs, les français soulignent la suprématie que leur sacrifice est consenti sur l'autel de la justice sociale et du nivellement par le bas de toutes les aspirations à gravir les échelons de la vie par un statut que l'ascenseur social n'est plus capable, en France, d'assumer et de promouvoir tant il est devenu honteux, suspect au yeux d'une majorité d gauche qui ne désire pas spécialement prendre part à cette recherche d'un mieux-être par cette consommation rejetée quitte à détruire toute l'économie d'un pays et les ressources de ses habitants un peu trop fortunés car il est maintenant acquis que fortune sous-entend vol et exploitation!.

La campagne affligeante de 2012

Côté médias, depuis un an, la presse avait fait de Sarkozy et Strauss-Kahn les favoris du second tour reléguant dès le départ tout autre candidat notamment F. Bayrou à qui la seule question posée était de savoir pour qui il voterait au deuxième tour ou M. Le Pen à qui il suffisait de coller quelques rappels de piqures d'interventions de son père pour la discréditer suffisamment afin d'éviter un "21 avril" à l'envers.
Dès lors que les galipettes connues mais jamais révélées, en bonne démocratie politique oblige, de DSK conduisirent F. Hollande à relever le gant du PS, on l'a vu mener une campagne terriblement habile quoique terne tout en esquive et promesses qui ne l'engagent pas comme il a en a eu la longue expérience en tant que Secrétaire général du PS (1997-2008).
Hormis J.L Mélenchon, tribun populiste de talent dont la presse s'est vite emparé tant les chiffres d'audimat qu'il réalisait au prix d'insultes attendues par les (télé)spectateurs de ses shows et meetings, les autres candidats furent qualifiés de "petits" voire d'originaux auxquels il fallait malheureusement prêter attention en raison de la loi sur l'égalité de temps de parole.
Piètre leçon de démocratie qui veut que le choix d'un peuple se limitât au seul bon vouloir du pouvoir médiatico-politique.
Même si, force est de constater que le peuple montre beaucoup de bienveillance à se laisser conduire vers ce choix binaire et facile à comprendre pour des électeurs dont l'intelligence ne semble pas évidente pour les tenants des grands partis et des médias que, par exemple, tenter de lui faire comprendre la pertinence d'autres forces politiques ne les motivent pas du tout.
Pourquoi faire compliqué quand, en faisant simple, on garantit places et avenir...!.

Finalement, comme le dit le Jospin des Guignols, ce pays est vraiment un pays de merde et c'est à se demander si les guignols sont vraiment les marionnettes de la TV ou plutôt ceux qui les regardent?!.



UPDATE du 23/4/2012

Résultats du 1er tour 22/4/2012:

Hollande: 28%
Sarkozy: 27%
Le Pen: 18%
Melenchon: 11%
Bayrou: 9%

Conséquences du résultat 1er tour.

Que F. Hollande soit arrivé en tête n'étonnera personne, à la limite l'écart entre lui et N. Sarkozy est moindre qu'annoncé par la grande majorité des médias qui, une fois de plus et comme à chaque fois, constatent le score impressionnant du FN que M. Le Pen a su, dès sa toute première campagne, porté à un niveau déjà historique.

Heureusement que pour l'UMP et le PS, les médias ne lui ont pas montré la même complaisance et audience que celle qu'ils ont eue pour le Front de gauche sans quoi, elle se retrouvait au deuxième tour!.

Coqs ou moutons?

Quel choix sera fait pour les électeurs du FN et ceux du Modem?
Vont-ils suivre, tels des moutons, les consignes ou non de leurs dirigeants et s'abstenir voire voter pour F. Hollande ou sauront-ils, tels des coqs, démentir les sondages et conduites imposées ou fortement suggérées d'émissions "politiques" en analyses politiciennes, afin de privilégier N. Sarkozy, par défaut certes, mais dont les thèses, projets et convergences d'idées sont historiquement plus proches de leurs convictions et ce, malgré le fait que pour leurs dirigeants, la perspective d'une défaite de N. Sarkozy ouvre la voie à un hypothétique éclatement de l'UMP et par voie de conséquence à une possible recomposition de la droite au bénéfice supposé du FN ou du Modem, du moins l'envisagent t'ils?.

Toutefois ce coup de poker risque fort d'être voué à l'échec et de plonger la France dans un chaos encore plus grand que la seule victoire du PS et des ses alliés Front de gauche, Eelv and Co qui ont visiblement participé et gagné haut la main le concours de ceux qui ont les idées les plus populistes et irréalistes qui soient.
Certains préparent déjà les piques afin d'y accrocher quelques têtes...comme au bon vieux temps de la Révolution!.

Mais que les français, moutons, ne s'en plaignent pas car ce fut leur choix!.



france,elections,sarko,sarkozy,hollande,ump,ps


UPDATE du 6/5/2012

François Hollande est élu Président de la République avec 51,67%.

Ce résultat attendu et pronostiqué depuis l'entrée en campagne de F. Hollande (mis à part l'épisode Strauss-Kahn) ne permet pas à N. Sarkozy d'effectuer un second mandat.

Quelques enseignements de ces résultats.

1. Nicolas Sarkozy aura finalement réussi à limiter l'ampleur d'une défaite annoncée si l'on veut bien avoir un minimum d'honnêteté intellectuelle en considérant que d'une part, il aura fait face à 4 ans de crise qui ont balayé bien plus sévèrement tous les gouvernements européens en place et que d'autre part, même s'il en est le principal responsable, sa propension à vouloir tout gérer lui-même, il fut particulièrement seul contre tous les autres qu'ils soient opposants politiques, syndicaux et médiatiques pour la plupart avec une haine exprimée à l'encontre de la personne évacuant par cela toute confrontation objective des programmes et surtout des alliés des uns et des autres en cas de victoire.
De même, il lui aura été impossible de rallier les électorats du FN ou du Modem d'autant plus que pour les électeurs du FN qui éventuellement pouvaient se montrer "compréhensifs" envers la tactique affichée du candidat Sarkozy, celui-ci était directement insulté par les lieutenants et responsables UMP qui ne cessaient de clamer leur préférence "socialiste" en cas de duel FN-PS!.

Il est évident que la responsabilité dans la défaite de leur "champion" est patente dans ce que ce double discours ne pouvait que favoriser le candidat de gauche dont l'habileté politique alliée à une capacité intellectuelle hors du commun lui a permis de survoler cette campagne de bout en bout.

Par contre...maintenant il faut gouverner!.
Et ceci risque d'être nettement plus délicat non pas en ce qui concernerait un éventuel manque de capacité ou de charisme de F. Hollande qui n'en manque pas mais bien plus en fonction de ses alliés encombrants que sont les écologistes et surtout les extrêmistes de gauche dont le porte parole ou plutôt le porte-insultes ne se priveront pas de donner de la voix en compremettant nombre de mesures essentiellement social-démocrates.

Quant à ce qui est souvent à raison qualifié de "la droite la plus bête au monde", sans une profonde remise en question de ses valeurs et alliances futures, son parcours du désert risque bien d'être plus long que prévu d'autant que, contrairement aux analyses des commentateurs, la France n'est plus un pays de droite qui voterait à gauche depuis que le Centre s'est déplacé à gauche et que la doctrine de la Droite extrême dont certaines mesures sociales et financières seraient nettement plus compatibles dans un programme PS que celui de l'UMP qui, de plus, ostracise ce parti, dirigeants et électeurs.

De François à François...

La tactique de la Gauche aura été de reprendre la même argumentation que celle utilisée par un certain "mythe errant" dont l'habileté politicienne fut de stigmatiser la supposée dérive droitière du RPR et maintenant UMP dans laquelle seraient "subitement" tombés les dirigeants et élus de ce mouvement.
Et comme ceux-ci, tout comme par le passé, n'ont pas réussi à faire comprendre ni à la plupart de leurs élus, alliés possibles du Centre ainsi qu'électeurs qu'alliance stratégique n'est en rien compromission des idées, le résultat des élections a été, est et sera identique pour un certain temps encore.

Venant d'un parti qui pour se faire élire a eu recours tantôt aux alliances communistes ou à présent aux frontistes de gauche , cela ne manque pas d'opportunisme voire de cynisme et en tout cas d'un manque de clairvoyance flagrant de la part de la nouvelle opposition!.

Alors maintenant c'est le changement...